Knife Sharp A Pocket Knife  - jankosmowski / Pixabay

Acheter un couteau suisse: modèles, gammes, marques et fonctionnalités

Le couteau suisse est une véritable institution. Qui ne connaît pas ou ne possède pas ce petit couteau de poche pliable multifonctions marqué par la croix suisse ? Ne constitue t-il pas un symbole du pays des helvètes, au même titre que les montres et le chocolat ? Pourtant, cette tradition est somme toute récente, car apparue à la fin du XIXème siècle.

Compagnon fidèle des bricoleurs, des scouts et de McGyver, le couteau suisse a toujours été très prisé. Qu’il s’agisse de resserrer une vis, de décapsuler ou de déboucher une bouteille, de couper le saucisson ou un bout de ficelle, le couteau suisse est toujours là pour nous !

Avec le temps, il devint même une expression à part entière. Une personne sachant tout faire ou presque est qualifiée de « véritable couteau suisse » tandis que l’on parle du « syndrome du couteau suisse » pour désigner, chez quelqu’un ou quelque chose, la recherche excessive de polyvalence.

Quand on parle couteaux suisses, on replonge également dans notre enfance… En effet, nombre d’enfants des années 80 et 90 souhaitaient en posséder un pour bricoler et construire des cabanes ! Une fois adultes, il y a fort à parier que le couteau suisse de la marque Victorinox, Wenger ou Swiza ne les quitte jamais. A plus forte raison que le célèbre couteau multifonctions a suivi le progrès et se décline désormais par dizaines de modèles et de design pour s’adapter à la vie de toutes et tous. Il existe en effet des couteaux suisses adaptés à tous les métiers, du militaire au jardinier en passant par le pompier, le campeur et l’informaticien. Concernant les survivalistes et autres preppers, il y a fort à parier que cet outil à tout faire intègre la panoplie composant leur sac d’évacuation de survie et leur EDC (Every Day Carry).

Sans plus attendre, penchons nous sur l’histoire, les modèles cultes et les marques des meilleurs couteaux suisses que toute personne qui se respecte devrait posséder !

Histoire du couteau de l’armée suisse

L’histoire du couteau suisse démarra avec un appel d’offre lancé en 1880 par l’armée suisse. Celle-ci était désireuse d’équiper ses soldats d’un couteau pliant muni d’une lame, d’un poinçon, d’un tournevis et d’un ouvre-boites. Le but ? Il fallait simplement que ce canif puisse permettre aux militaires de manger, monter et démonter leur fusil.

Ce couteau « modèle 1890 » à manche de bois noirci fut dans un premier temps produit par une firme allemande (dès le mois d’octobre 1891). Aucun coutelier suisse n’avait effectivement la capacité à assurer la première commande (une quantité de 15 000 tout de même!).

Ce manque fut pallié par le coutelier Karl Elsener fin 1891. Une aventure qui le mènera à créer Victorinox. En parallèle, d’autres compagnies fournirent l’armée suisse, dont la coutellerie de Delémont « Paul Boéchat & Cie » qui deviendra ensuite Wenger SA. Cette entreprise ainsi que Victorinox seront tout au long du Xxème siècle les principaux fournisseurs de l’armée en « Swiss Army Knives ». Ils s’afficheront également en tant que concurrents historiques sur le marché civil. C’est simple, quand on parle de couteaux suisse, on pense illico à Wenger et Victorinox !
Ironie du sort, Wenger sera racheté par Victorinox en 2005. 10 ans plus tard, un nouveau concurrent entrait dans la course : l’horloger Swiza.

Le saviez-vous ? C’est à l’occasion de la seconde guerre mondiale que le « Swiss Army Knife » deviendra célèbre à travers le monde. A noter que les couteaux suisses militaires ne comportent jamais de tire-bouchon !

Le Swisschamp classique
Le couteau suisse Swisschamp – L’un des plus gros Victorinox « fonctionnels »

Les marques de couteaux suisses

Comme nous l’avons précédemment évoqué, il existe plusieurs marques de couteaux suisses de qualité. Des marques que l’on associe sans conteste à la précision et à la durabilité : L’indétrônable valeur sûre Victorinox, le disparu Wenger et le dernier né Swiza.

Jamais égalé mais souvent copiés, il existe également de pâles copies de couteaux suisses, voire des contrefaçons à fuir à toute jambe.

Les couteaux suisses Victorinox

Victorinox est l’entreprise phare que l’on associe illico au couteau suisse. L’histoire de cette entreprise est même intimement liée à celle du couteau de poche multifonction.

Histoire et origines de la marque

Cette société fondée en 1884 par Karl Elsener débutera l’aventure des couteaux militaires en livrant son premier couteau de poche à l’armée suisse en novembre 1891. Quelques années plus tard, en 1897, la société déposera son brevet pour son « couteau d’officier suisse et de sports ». A cette époque, la croix suisse était encore absente du manche. Elle les ornera dès 1909. Cette même année, la marque deviendra « Victoria » en hommage au prénom de la mère de Karl Elsener. 12 ans plus tard, la marque utilisera pour la première fois de l’acier inoxydable et sera rebaptisée « Victorinox » (Victoria-inox).

L’aventure ne s’arrêtera pas aux couteaux suisses. Victorinox produira dès la fin du Xxème siècle des montres, des bagages, mais aussi des pinces multifonctions Swisstool pour concurrencer le géant américain Leatherman. Elle ira même jusqu’à sortir un parfum pour les 125 ans de l’entreprise en 2009 (eau de toilette Swiss Unlimited). Et si Victorinox souffrait du syndrome du couteau suisse ?

Fait marquant pour Victorinox : le rachat de son concurrent Wenger en 2005. Le concurrent historique de l’entreprise connaissait à l’époque de grandes difficultés. Le but pour Victorinox fut, au travers de ce rachat, d’éviter la concurrence et de couper l’herbe sous le pied des investisseurs étrangers « costs killer » afin de préserver la réputation du couteau suisse. Les deux entreprises seront gérées séparément 9 ans durant avant que Wenger ne passe complètement sous la bannière Victorinox en 2014 pour ce qui est des couteaux.

Gamme couteaux suisse - Hans / Pixabay
Types, fonctionnalités, coloris… Il y en a pour tous les goûts! – Hans / Pixabay

Les modèles de couteaux suisse victorinox

Il existe de nombreux modèles de couteaux suisses Victorinox. Ceux-ci diffèrent notamment en raison du nombre de fonctions ainsi que de leurs outils. Nous retrouvons notamment les mini-couteaux suisses de 58mm, les couteaux suisses pour enfants à bout rond, les couteaux suisses spécifiques à certains métiers, les Swisscards (outils multifonction de la forme d’une carte de crédit), les Swisstools (pinces multifonctions)… Sans oublier les Cybertools (couteaux suisses équipés d’écrans LCD, de clef USB intégrée, de lampe à LED…). Sans oublier les éternels classiques (91mm et lame de 70mm).

Parmi les couteaux suisses classiques, nous retrouvons notamment le :

  • Tinker,
  • Deluxe Tinker,
  • Explorer,
  • Ranger,
  • Spartan,
  • Sportsman,
  • Climber,
  • Montaineer,
  • Camper,
  • Executive,
  • Le Swisschamp classique, XLT ou XAVT.

Les gammes et collections de couteaux suisses Victorinox

Ces modèles sont susceptibles de se décliner en différentes versions/gammes faisant notamment varier l’esthétisme du couteau. Autant de variétés qui font la joie des collectionneurs !

Parmi les gammes et collections, nous retrouvons :

  • Les classiques : manche en plastique rouge marqué par la croix blanche Victorinox (existe parfois en noir, bleu ou autres couleurs) ;
  • Ecoline : La gamme Ecoline ou Economy propose des couteaux suisses aussi fiables que les classiques, mais en version économique. Seul les plaquettes de manche changent réellement en affichant un aspect granuleux au toucher.
  • Les éditions limitées : anniversaires divers, tour Eiffel, Mont Saint-Michel… Le couteau suisse Victorinox affiche aussi nombre de versions limitées pour les collectionneurs.
  • Alox – Hauts de gamme, les couteaux suisses de la collection Alox présentent un superbe manche couleur chromé en aluminium gaufré traité contre les rayures et la corrosion. Un très bel objet !
  • Wood collection : gamme de couteaux suisses à manche de bois. Certains couteaux suisses Victorinox iconiques s’affichent désormais avec d’élégantes plaquettes en noyer provenant de forêts européennes. Le choix de l’esthétique et de la durabilité !
  • Sylvertech : gamme de couteaux suisses translucides et argentés. Un design qui ne laisse pas indifférent !

Les trois couteaux suisses les plus connus

Certes, il existe de nombreux modèles de couteaux suisse, mais trois d’entre eux ont connu un succès incommensurable : le Huntsman, le Spartan et le Swisschamp.

Le couteau suisse Huntman

Compact et pratique, le Victorinox Huntman est, comme son nom l’indique, le couteau suisse spécifique pour la chasse. Il est également parfait pour les randonneurs et les campeurs. Il est doté de 11 pièces pour 15 fonctions dont une scie à bois. Si vous n’êtes pas convaincu par le Huntman, un argument choc devrait vous faire changer d’avis : il s’agit ni plus ni moins de l’un des couteaux utilisé par McGyver en personne !

Prix moyen : 40€

Le Victorinox Spartan

Le Victorinox Spartan est un couteau suisse polyvalent muni de 8 pièces pour 12 fonctions différentes. Très apprécié, il est compact, léger (59gr), ne tient pas de place dans la poche et rassemble en un canif les essentiels pour la vie de tous les jours : grande lame, petite lame, ouvre-boîte, décapsuleur, deux tournevis…

Prix moyen : 20€

Couteau suisse Spartan - webandi / Pixabay
Le Spartan de chez Victorinox – Un couteau suisse léger et pas cher -webandi / Pixabay
Le couteau suisse Swisschamp

Avec le Swisschamp, on rentre dans la catégorie des gros couteaux suisses. On distingue le Swisschamp classique, le XLT et le XAVT.

Le classique

Le Swisschamp classique est le plus polyvalent, mais aussi l‘un des plus imposants des couteaux suisses fonctionnels (après le XLT) et l’un des plus lourds (185gr). On pourrait le qualifier de meilleur couteau suisse pour celui qui n’a pas peur de déformer ses poches ! Il a toutefois davantage sa place dans un sac à dos ou à un étui porté à la ceinture.

Grâce à ses 33 fonctions, le Victorinox Swisschamp peut tout faire dans n’importe quelle situation : camping, usage citadin, voyage… Sans dresser ici un inventaire fastidieux des outils du Swisschamp, contentons nous d’avancer que ce couteau suisse comporte deux lames, une scie, une lime, une pince multi-usages, des ciseaux, une loupe, un tournevis de précision, un stylo bille à encre pressurisée… Et bien plus encore ! A noter que ce couteau est disponible en format classique mais aussi en version Sylvertech (dénuée de stylo).

Prix moyen : 80€

Swisschamp XLT

Outre le Swisschamp classique, il existe une version encore plus épaisse : le Swisschamp XLT, avec ses 49 fonctions. Il intègre les fonctions du Swisschamp classique et ajoute à sa panoplie un jeu d’embouts de tournevis, un porte-embouts, une serpette, une spatule pharmaceutique… Ce couteau est très large mais néanmoins fonctionnel. Une vrai caisse à outils à disposition dans la poche !

En termes de coloris, le Swisschamp XLT n’est pas disponible en rouge classique, mais en rouge translucide (manche transparent couleur rubis).

Le nombre des outils contenus dans ce couteau suisse justifie son poids : 246 grammes !

Prix moyen : 200€

Le Swisschamp XAVT : le plus gros couteau suisse du monde ?

Avec ses 83 fonctions, le Victorinox XAVT est bien sûr le plus gros couteau suisse sur le marché, le plus polyvalent, mais aussi le moins fonctionnel. Il suffit de constater son épaisseur et son poids pour comprendre pourquoi ! Il s’agit donc d’un couteau davantage conçu pour les collectionneurs. D’ailleurs, il est livré dans un bel écrin de présentation !

Question fonctions, le XAVT reprend les fonctions du Swisschamp classique (loupe, stylo, pince, ciseaux, scie…) et du XLT (serpette, embouts et porte-embouts, spatule…). Il présente aussi de nouvelles fonctionnalités (34 en tout!). Nous retrouvons par exemple sur ce couteau suisse un thermomètre, un baromètre, un altimètre, un réveil, une montre, une lampe LED…

Alors, le XAVT est-il le plus gros couteau suisse du monde ? La réponse est « oui et non ». Il l’est en effet aujourd’hui, mais sachez que la marque Wenger avait autrefois commercialisé un couteau suisse de 143 fonctions et qui coûtait 9000 dollars ! Il s’agissait du Weger 16999 . A côté, le XAVT semble petit et low-cost avec ses 83 fonctions pour près de 400 euros !

Le couteau suisse Wenger

Quand on parle de couteau suisse, il y a Victorinox qui nous vient en tête, mais aussi Wenger. Les couteaux suisses de ce fabriquant se différenciaient avec leur manche un poil plus épais que le manche Victorinox ainsi que par la forme de sa croix suisse (Croix Wenger).

Un couteau de poche né dans le Jura suisse

Concurrent historique de Victorinox, Wenger est une entreprise de coutellerie suisse fondée en 1893 à Courtételle, dans le canton du Jura. Dénommée Paul Boéchat & Cie, la société prendra plus tard le nom du directeur Théo Wenger nommé à son poste en 1897. Entre temps, l’entreprise sera rachetée en 1900 par un groupe pour devenir la Fabrique suisse de coutellerie SA. Elle déménagera à Delémont, toujours dans le canton du Jura. Tandis que Victorinox livrait l’armée suisse en couteau dès la fin de l’année 1891, Wenger SA ne fournira les « Swiss Army Knives » qu’en 1901, époque où elle était spécialisée dans les couteaux de table, les couteaux de poche et les articles de table en métal Britannia.

Wenger racheté par Victorinox

Concurrent historique de Victorinox, Wenger réalisait également des couteaux de poche multifonctions habillés d’un manche rouge et d’une croix blanche modèle Wenger sur l’une de ses tranches. L’entreprise, en difficultés financières, sera rachetée par Victorinox en 2005. La marque Wenger et les modèles Wenger de couteaux suisses continueront d’exister jusqu’en 2014. Désormais, la marque Wenger se limite uniquement à la bagagerie et à l’horlogerie.

Un Wenger collector de 143 outils : le plus gros couteau suisse du monde !

Wenger a marqué les esprits en sortant le plus gros couteaux suisse du monde, le Wenger 16999. Comportant pas moins de 87 outils pour 143 fonctions, il valait la bagatelle de 9000 dollars… Autrement dit, cet épais couteau suisse en pratique inutilisable faisant davantage la joie des collectionneurs.

L’épaisseur de ce couteau, qui se compte en dizaine de centimètres, sa polyvalence et son prix furent à l’origine d’un véritable mème sur internet et d’une avalanche d’avis humoristiques sur Amazon.

Les couteaux Suisses Swiza

Outre Victorinox et Wenger, la tradition du couteau suisse est perpétué par la marque Swiza.

Créée en 1904 par Louis Schwab, la société Swiza est une entreprise spécialisée dans l’horlogerie et la bagagerie implanté dans le Jura Suisse à Delémont… Également le fief de Wenger SA !

Ce n’est qu’en 2015 que la marque Swiza développa ses propres couteaux suisses. Entre modèles, types et couleurs, il en existe désormais plus de 150 différents. Nous retrouvons parmi la gamme diverses séries de couteaux : C01, C02, D01, D02… voire les couteaux suisses à bout rond pour enfants, avec la série J (pour junior). Ces couteaux se déclinent en coloris divers : vert, noir, orange, rouge, jaune, camouflage, éditions limitées à motifs spéciaux…

Ce qui différencie fondamentalement un couteau suisse Swiza d’un modèle Wenger et Victorinox, c’est la forme légèrement courbe du manche. La croix suisse Swiza sert quant à elle à bloquer la lame. Un petit + évident en termes de confort et de sécurité !

Les couteaux suisses bas de gamme « Made in China »

Sur les marchés, dans les foires et les boutiques et magasins low cost, il est courant de trouver des couteaux suisses pas chers… De l’ordre de quelques euros. Cela peut être tentant lorsque l’on sait que le moindre couteau Victorinox une lame coûte près de 13€.

Ce serait bien sûr une erreur. Les défauts des couteaux suisses low cost sont vraiment rébarbatifs.

Souvent produits en Chine, ces copies ne peuvent tromper personne ou presque.

Comment repérer un « faux couteau suisse » ? Les points de contrôle sont nombreux :

  • La croix Wenger, Victorinox ou Swyza laisse place à une croix blanche ou dorée autrement stylisée ;
  • Les outils ont du jeu ;
  • La lame ne coupe pas et est ultra fine ;
  • L’acier utilisé est bas de gamme et comporte des imperfections ;
  • En bas de la lame principale, aucune gravure ne mentionne la marque Swiza, Victorinox ou Wenger. Uniquement les mentions « Stainless Steel » (acier) et « Rostfrei » (inoxydable).
Couteau suisse Low Cost
Copie de couteau suisse – Stainless steel Rostfrei Made in China

Où acheter un couteau suisse ?

Vous trouverez de bons et vrais couteaux suisses dans toutes les bonnes coutelleries et les armureries qui se respectent.
Vous en trouverez également sur internet sur le site le-couteau-suisse.com, victorinox.com, les plateformes e-commerce de type Amazon… Le tout est de vérifier la marque du couteau en question. Un couteau suisse sans marque, sans nom de modèle à moins de 10€ ? Fuyez !

Quel est le meilleur couteau suisse ?

Il n’existe pas de couteau suisse parfait… Le meilleur couteau suisse sera tout simplement celui qui répondra le mieux à vos besoins. Et ce n’est pas le choix qui manque ! Il existe des couteaux suisses pour pompier, pour sportifs, geeks, randonneurs, chasseurs… Si tous ont en commun la grande lame, l’ouvre boite et autres outils classiques, certains disposent d’outils très spécifiques : spatule de pharmaciens, boussole, altimètre, écailleur à poissons…

Mais comment faire pour s’y retrouver ?

Vous pouvez passer du temps à analyser chaque couteau suisse Swiza et Victorinox avant de trouver le meilleur couteau suisse selon votre situation. Il existe également d’autres moyens pour trouver le ou les couteaux suisses qui conviennent à vos activités. Sur le-couteau-suisse.com, par exemple, un outil « configurateur » est mis à disposition de l’internaute pour lui permettre de choisir et d’acheter un couteau suisse qui réponde au mieux à ses besoins. Il suffit d’entrer dans le moteur de recherche avancé les outils que l’on souhaite avoir toujours sur soi en priorité pour obtenir une liste de canifs multifonctions les mieux adaptés.

Et vous, possédez vous un couteau suisse ? De quel modèle ? Pourquoi selon vous est-ce le meilleur couteau suisse ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire !

 

Couteau suisse outils déployés - 33 fonctions
Il existe une multitude d’outils sur les couteaux Victorinox!

Sources :

Le couteau suisse.com

Victorinox

Wikipedia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.