Opinel planté dans un arbre

Les couteaux Opinel : économiques, simples, efficaces et indémodables

Tout le monde connaît l’Opinel, avec sa lame caractéristique, son manche arrondi en bois orangé, sa virole de blocage de lame… Il est tellement connu en France qu’il est même devenu un véritable nom commun. On parle en effet d’un Opinel pour désigner tout simplement un couteau de poche, un canif.

Né en Savoie, ce couteau de poche s’avère également l’un des plus connus au monde ! La marque en produit environ 4 millions… par an !

Pourquoi un tel succès ? Les avantages de l’Opinel sont nombreux. Il est disponible en de nombreuses tailles, coupe bien, s’affûte facilement… Il s’agit en outre d’un couteau simple à lame bloquante, léger, durable, peu cher (env 10€ pour l’Opinel n°8), fiable. Il est par ailleurs très polyvalent. En ce sens, ce canif traditionnel est très apprécié des randonneurs, des pêcheurs, des chasseurs et des montagnards. Il a également toute sa place à table ou sur une planche à découper, à côté du saucisson.

Ces avantages ont su contribuer à la popularité du fameux couteau « à la main couronnée » créé initialement par Joseph Opinel à la fin du XIXème siècle. Cette renommée, et notamment cette aura international, est également dû à la place de l’opinel dans la culture populaire. Nous le retrouvons dans diverses chansons, mais aussi entre les mains d’aventuriers français qui s’en sont fait les ambassadeurs, comme Éric Tabarly.

Les origines et l’histoire de l’Opinel

Si l’aventure Opinel ne débute réellement qu’en 1890, le goût de la forge pour la famille Opinel commence dans les années 1800. C’est Victor-Amédée Opinel qui apprit initialement à forger des clous alors qu’il était colporteur. Il installa son premier atelier près de la ville de Saint-Jean-de-Maurienne, là où se situe l’actuel musée Opinel. Le goût de la forge sera ensuite transmise de père en fils. Daniel Opinel reprendra ainsi l’atelier pour fabriquer des outils tranchants (on parlait de taillandier à l’époque). Puis Daniel Opinel transmettra son savoir faire à son propre fils aîné, Joseph Opinel, né en 1872.

La révolution industrielle

Ce dernier travaillera donc dans l’atelier familial, dédié au travail artisanal. Passionné de machines et de nouvelles technologies, Joseph Opinel s’inscrit parfaitement dans son époque marquée par les révolutions industrielles successives. Contre l’avis familial, il dessine un nouveau type de couteau de poche pliant et travaille sur un process de fabrication industrielle. C’est ainsi que fut né le fameux canif Opinel ! 7 ans plus tard, Joseph eut par ailleurs l’idée géniale de décliner le couteau en 11 tailles différentes afin de l’adapter à tous les usages et à toutes les morphologies. C’est la naissance de l’Opinel 02 (avec anneau pour l’attacher à la chaîne d’une montre gousset) au n°12. En passant bien sûr par le plus populaire, l’Opinel n° 8 avec sa lame de 8,5 cm.

Naissance de la main couronnée

En 1901, la forge familiale devint trop petite et Joseph Opinel installe son usine au pont de Gevoudaz. La production va bon train. Mais le couteau n’a pas encore trouvé son « logo » ou son emblème. Pourtant, le poinçon du coutelier relève d’une certaine tradition depuis 1565. A cette date, le roi de France Charles IX ordonna en effet l’obligation pour les maîtres couteliers d’apposer un emblème sur leurs œuvres, ce afin de constituer un signe de provenance et de qualité.

Ce dernier arrivera en 1909. C’est l’apparition de la célèbre main couronnée. Quelle est la signification de ce symbole ? Les trois doigts représenteraient les reliques de saint Jean-Baptiste rapportées en France d’Égypte au VI ème siècle et que l’on retrouve sur les armoiries de la ville de Saint-Jean-de-Maurienne (ville la plus proche du premier atelier familial). Joseph Opinel fera surmonter cette « main bénissante » d’une couronne pour rappeler que la Savoie était autrefois un duché.

Emblème Opinel
Emblème de la marque – la main couronnée

La croissance de l’entreprise

Après avoir remporté la médaille d’or à l’exposition internationale alpine de Turin en 1911, Joseph Opinel revoit ses ambitions et entreprend de trouver un nouveau site pour y implanter une usine plus importante. Il trouvera et fera l’acquisition d’un bâtiment industriel à Cognin, près de Chambéry, à l’emplacement d’une ancienne tannerie. Mis sur pieds en 1917, l’atelier périra dans un incendie en 1926. Illico, une nouvelle usine sera reconstruite au même endroit.

La virole Virobloc

Le temps passe, tout comme les « années folles «  et la seconde guerre mondiale. L’entreprise Opinel, tenue désormais par les enfants de Joseph, sera amenée à breveter un système innovant de blocage de lame. Il s’agit de la célèbre virole Virobloc, en 1955. L’entreprise ajoute donc une virole tournante sur la virole fixe, ce qui permet de bloquer la lame en position dépliée. La lame pourra également être bloquée en position pliée à partir des années 90.

Les trente glorieuses

En 1973, Opinel déménage de nouveau et s’installe dans des locaux modernes et offrant davantage d’espace, toujours à Chambéry. Il s’agit encore aujourd’hui du siège de l’entreprise. Voici l’entreprise au faîte des trente glorieuses. Joseph n’assistera pas à ce pic de croissance, étant décédé en 1960 à l’âge de 88 ans.

Un design plébiscité

Une bonne dizaine d’années plus tard, Opinel brillera de nouveau sur la scène internationale en 1985. A cette date, le couteau, et surtout son design, figurera au « Victoria and Albert Museum » parmi les cent objets les mieux dessinés du monde. 4 ans plus tard, il rentrera dans le dictionnaire Larousse et deviendra un nom commun comme Scotch ou Bic.

Pradel ancre marine façon opinel
Un couteau façon Opinel de chez Pradel

Les années 2000 à aujourd’hui

Ces 20 dernières années, l’histoire d’Opinel a également connu de grands temps forts. Nous pouvons notamment souligner le retour en 2006 dans la conception et la fabrication d’outils de cuisine, ou la réalisation des premiers Opinel avec manche en polymère. Le premier N° 8 Outdoor, avec lame inox, sortira en 2012. Autre temps fort, au printemps 2016, la société ouvre sa première filiale internationale à Chicago, ce afin de développer la commercialisation du canif savoyard aux USA. Un an plus tard, une boutique officielle ouvrira à Annecy.

Aujourd’hui, l’entreprise est toujours tenue par la famille Opinel.

Conception du couteau savoyard

La conception du canif Opinel n’a pas beaucoup changé depuis le premier modèle de 1890. En effet, pourquoi changer une recette simple qui marche ? 5 pièces seulement composent en effet le couteau opinel :

  • Lame
  • Manche en bois
  • Bague fixe en acier
  • Rivet sur lequel la lame pivote
  • Depuis les années 55, la célèbre virole brevetée Virobloc.

Il s’agit là de cinq pièces essentielles au bon fonctionnement du couteau : rien n’est à retirer, mais rien n’a à être ajouté non plus ! Un véritable couteau minimaliste.

Le manche

Le manche de l’opinel n’a jamais changé de forme depuis sa création. Seule la matière qui le compose a évolué selon les modèles.

A savoir qu’initialement, le célèbre manche de bois était en merisier alors qu’il est aujourd’hui en hêtre. Les déclinaisons sont aujourd’hui très nombreuses. Nous avons en effet vu fleurir dans les coutelleries des déclinaisons toutes plus sympathiques les unes que les autres avec des manches en olivier, en noyer, en ébène, en bouleau, en buis, en corne…

Depuis peu, les canifs dits outdoor affichent un manche en matière synthétique, notamment en poly-mer ou en polyoxyméthylène/fibre de verre.

La lame

La lame de l’opinel, si caractéristique, n’a pas changé d’un iota en termes de forme depuis la première lame opinel sortie de l’atelier de Joseph. Seules leurs dimensions diffère entre la taille 02 et 13.

Cette lame est considérée comme appartenant au type des yatagan, au même titre que les Douk Douk de la coutellerie Cognet. Cette forme de lame rappelle en effet les cimeterre turcs. Avouons-le toutefois, nous retrouvons davantage la forme yatagan sur les Douk Douk originaux que sur les opinel.

Concernant l’acier employé, il s’agit d’un acier à haute teneur au carbone pour les modèles traditionnels. Cet acier de type XC90 nécessite un entretien régulier afin d’éviter que la lame ne noircisse trop ou ne rouille. De nombreux opinels sont également aujourd’hui disponibles en acier inox Sandvic 12C27. Un bon acier qui permet d’éviter cette corrosion rapide.

Couteau Douk douk de chez Cognet et Opinel
Comparaison entre un Opinel n°8 et un douk douk, tous deux avec des lames carbone

Comme Opinel évolue avec ses époques, nous retrouvons dans ses diverses gammes des lames plus originales. Nous pouvons citer les lames à bout rond pour les couteaux d’enfants, les lames crantées avec ouverture une main pour les modèle outdoor, les lames affinées de la gammes « Les Effilés ». Opinel produit également désormais des couteaux de table, de cuisine et des petits outils de jardinage.

La bague de sécurité/virole

Comme vu précédemment, l’Opinel est équipé depuis 1955 d’une bague permettant de bloquer la lame en position ouverte. L’Opinel ne possédant pas de ressort, la lame tombait en effet autrefois à la moindre pression. Cette bague permet donc de sécuriser le travail. Elle est disponible sur tous les modèles à partir du N°06.

Depuis les années 2000, la bague brevetée Virobloc permet également de bloquer la lame en position fermée afin de sécuriser le port du couteau. Un conseil d’utilisateur : attention toutefois à ne pas forcer sur la virole pour l’ouverture du canif au risque de faire sauter celle-ci !

Différentes dimensions pour divers usages. Quelle taille choisir ?

Les Opinel à lame repliable existent en 11 tailles numérotées de 2 à 13. Ces différentes tailles affichent des lames dont les dimensions vont de 3,5 cm à 22 cm. A noter que le numéro 11 n’est plus produit par la marque depuis 1935.

Les mini

Il s’agit ici des plus petits opinel de la gamme. Nous retrouvons le numéro :

  • 02, avec sa petite lame de 3,5 cm. Disponible en porte clef, il était autrefois équipé d’un anneau afin de le fixer à une chaîne de montre gousset.
  • 03, avec une lame de 4 cm
  • 04 dont la lame mesure 5 cm
  • 05 avec une lame de 6 cm.

Ces modèles sont ultraportables. Ils ornent à merveille un porte-clef, peuvent rendre des petits services, mais s’avèrent un peu gadget au vu de leur petite taille. Signalons que du numéro 2 à 5, l’Opinel n’est pas équipé de virole. Cette bague n’est installée qu’à partir du numéro 6. Doté d’une lame de 7 cm, nous pouvons classer ce modèle dans les mini, mais il s’avère très fonctionnel pour les petites mains.

L’Opinel numéro 8

Avant de présenter le 8, l’Opinel est également toujours produit dans sa version « taille 07 ». Dotée d’une lame de 8Cm, ce modèle est toutefois plutôt rare dans les commerces. A la différence du numéro 8 qui s’avère être l’un des opinel les plus vendu . Avec son manche de près de 10 cm et sa lame de 8,5 cm, il allie en effet ergonomie pour quasi toutes les mains, et faible encombrement.

C’est pour ces raisons que le numéro 8 soit décliné en de nombreux types de modèles :

  • Lame acier XC90 au carbone ou inox 12C27 sandvik
  • Version De Luxe avec manche taillé dans des essences de bois plus belles et qualitatives.
  • L’Opinel n°8 Outdoor dédié aux activités de plein air. Il dispose d’un manche en polymère ultra résistant à la chaleur et à l’eau, et quelques fonctions essentielles à certaines pratiques… Ce n’est pas pour rien que le N°08 Outdoor équipe les guides de l’ENSA (Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme à Chamonix).
Couteau opinel transformé
Custom Opinel avec serration

Les grands modèles

Les opinels sont également disponibles à des tailles supérieures :

  • 09 avec sa lame repliable de 9 cm. Ce couteau est disponible dans ses versions « opinel tradition », ouvre-huîtres, mais aussi « Bricolage ». Un couteau muni d’une lame plus épaisse, d’un tournevis plat et cruciforme, d’un coupe-fil et d’un dénudeur de fils.
  • 10 avec sa lame de 10 cm
  • L’opinel n°12 avec sa lame de 12 cm. Cette taille est particulièrement plébiscitée par les pêcheurs et les chasseurs. Ce modèle est aussi disponible en version « Explore ». Il s’agit ici d’un véritable couteau de survie pliant. Ses outils et ses fonctions en font un couteau simple, fonctionnel et durable pour les aventuriers et les amoureux de la nature. Il offre en effet une grande lame en acier inox facilement affûtable de 2,7 mm d’épaisseur. Son manche, quant à lui, est en polyamide chargé en fibre de verre. Autant d’attributs pour assurer une bonne prise en main, mais aussi une résistance aux conditions extrêmes. Il est équipé d’un sifflet de survie allant jusqu’à 110 Décibel, d’un crochet, et d’une option au choix : un allume-feu ou un tire-tique.
  • N° 15 de la gamme Effilée: l’Opinel n°15 présente non pas une lame démesurée en comparaison au géant « numéro 13 » (voir plus bas), mais plutôt une lame plus fine pour les travaux minutieux. Les dimensions de celle-ci sont toutefois honorables ; 15 cm de longueur !

Le n°13 : le plus grand Opinel

Le coutelier savoyard a commencé à fabriquer dans les années 70 des modèles géants en édition limitée afin d’orner les devantures des magasins spécialisés.

Aujourd’hui, il est possible d’acquérir un tel Opinel géant (le n°13) pour un prix avoisinant les 90€.

Un must have pour les collectionneurs ! Côté dimensions, cet opinel 13 présente une longueur de 50 cm ouvert et d’une lame de 22 cm. Son manche est en hêtre, sa lame en inox. Côté poids, cet opinel ne pèse pas moins de 420 grammes !

Opinel planté dans un arbre
Opinel – barmalyanich / Pixabay

Les autres modèles d’Opinel

La marque de canifs à la main couronnée a su également développer de nouvelles gammes depuis sa création.

Les Opinel pour enfants

Les enfants ont droit aussi à leur canif pour tailler des flèches et construire des cabanes. Ces derniers présentent une petite taille et leur lame présente un bout arrondi, ce afin d’éviter les blessures. Il reste néanmoins indispensable avec ces couteaux d’exercer sur les enfants une surveillance parentale durant leur utilisation. En effet, la lame coupe bel et bien !

Citons notamment :

  • Mon premier Opinel et sa lame au bout rond.
  • N°07 Outdoor Junior, doté d’un manche en polymère et d’un sifflet.

Collection Gourmet

Opinel a également développé une collection dédiée aux plaisirs de la bouche. Il s’agit des Opinel

  • Tire-bouchon N°10
  • Couteau à Huîtres et Coquillages n°09
  • Couteau à champignon n°08
  • Le set fromages
  • Couteau n° 07 spécial Châtaigne ail et dénoyautage
  • L’éplucheur de poche
  • Les couteaux de table
  • Les opinel de cuisine (voir plus bas).
Opinel saucisson
Le couteau compagnon du saucisson

Les opinel de cuisine

Fort de sa réputation, le coutelier savoyard a développé une gamme de couteaux de qualité dédiés à la cuisine. Ces couteaux présentent une lame de 10 cm et leur modèle porte un numéro allant de 116 à 126. Nous retrouvons dans cette série divers couteaux de cuisine, un Santoku, une fourchette ainsi qu’un couteau à pain. Ce dernier porte une grande lame de 21 cm.

Depuis 2019 Opinel propose également une série de couteaux de cuisine haut de gamme en acier forgé.

La gamme jardin

Parmi les nombreux couteaux et outils de la marque, nous retrouvons également une gamme dédiée aux jardiniers et aux horticulteurs :

  • Sécateur
  • Serpette de vigneron
  • Rasoirs « coupe-choux »
  • Hachette
  • Couteau de jardin opinel N°08
  • Serpette-Greffoir
  • Scies Opinel n°12 ou n°18.

Les cadeaux personnalisés et les cadeaux d’entreprise

Opinel propose à tout un chacun, sans quantité minimum d’achat, de graver les lames avec un message personnalisé, un nom, une citation… Une super idée de cadeau pour les amateurs de couteaux !

Trio d'Opinel
3 Opinel 8 dont un custom et un Opinel publicitaire

La marque propose aussi aux entreprise d’utiliser l’Opinel en tant que cadeau d’affaires ou d’objet publicitaire. Dans ce cas de figure, les prix sont moins chers et dégressifs selon la quantité demandée. Mais les couteaux ne peuvent être produits à l’unité.

Toute entreprise peut donc commander des Opinel portant sa marque gravée sur la lame ou imprimée sur son manche. Une belle idée de présent qui a du sens. Il s’agit en effet d’un objet utile, que l’on garde précieusement, que l’on sort devant les amis et qui fait figure de symbole du savoir-faire français.

Pour en savoir davantage sur l’entreprise, son histoire, ses modèles et ses cadeaux personnalisés : rendez-vous sur le site de la marque

Les opinel customisés

Les amateurs de couteaux et les fans de la marque le savent bien : l’Opinel est l’un des couteaux les plus simples à customiser. En effet, la lame en acier au carbone présente un faible indice de dureté et se laisse facilement façonner. En outre, le manche en bois peut facilement être changé, percé, taillé…

Il suffit de se rendre sur Pinterest pour admirer le travail d’amateurs rivalisant d’imagination.

Et vous quel est votre Opinel préféré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.