Tomato Soup Soup Gazpacho  - tortic84 / Pixabay

La recette du vraie gaspacho concombre-tomate des andalous

C’est l’été ! Profitons-en pour manger sain et de saison en priorisant les produits frais et locaux !
Si vous cherchez des idées de recettes pas chères et faciles à réaliser pour la saison estivale, le traditionnel gaspacho est fait pour vous ! Il se déguste aussi bien en entrée, en plat principal, en accompagnement du barbecue ou à l’apéritif dans des verrines… Décidément, le gaspacho est réellement un plat polyvalent !. 🙂 Du reste, comme il est composé de légumes crus, ce plat préserve toutes les vitamines, à la différence des autres soupes et potages aux légumes cuits.

Découvrez ici les bienfaits de la cuisine de saison.

La recette du gaspacho nous vient du sud du Portugal, mais aussi et surtout du sud de l’Espagne, en Andalousie. C’est pourquoi l’on parle bien souvent du gaspacho andalou pour désigner un gaspacho traditionnel. Le principe est simple, le gaspacho peut se définir comme un potage froid composé principalement de légumes crus mixés.

Pour les néophytes en cuisine du monde, prenez garde à ne pas confondre le gaspacho et le carpaccio ! Nous préférons le préciser car trop de monde fait cette erreur. En effet, la différence est de taille : soupe froide d’un côté et plat italien composé de lamelles de viande de bœuf crue assaisonnée de l’autre. Bref, entre Gaspacho et Carpaccio, il y a un monde !

Gaspacho
Variante du gaspacho traditionnel à la concombre et l’avocat. Décoration avec des légumes en morceaux parsemés – solucionindividual / Pixabay

La recette du Gaspacho

Un gaspacho est un concentré de saveurs à déguster frais l’été. A l’apéro, en entrée, en plat ou à toute heure, on en redemande. Pour un gaspacho andalous réussi, l’on retrouve traditionnellement une base composée de tomate mixée et de mie de pain rassis. S’invitent souvent dans la recette le poivron, le concombre, l’oignon, l’ail… Mais aussi des condiments servant à relever le plat : vinaigre de Xérès, sel, poivre, huile d’olive…

Ingrédients et matériel pour un gaspacho pour 4 personnes

Il vous est possible de la préparer en moins d’un quart d’heure chrono en main cette recette de gaspacho, avec des ingrédients bon marchés. En matière de matériel, il ne vous faut qu’un saladier, un couteau, un mixeur et des bols ou ramequins pour le dressage et le service.

En matière d’ingrédients, pour faire un gaspacho andalous pour 4 personnes, il vous faut

  • 6 tomates,
  • 1 concombre,
  • 2 oignons blancs ou jaunes de bonne taille,
  • 2 petits poivrons (vert et rouge),
  • Une gousse d’ail
  • 75 gr de pain rassis.

Pour l’assaisonnement du gaspacho :

S’ajoutent également à la recette du sel, du poivre, de l’huile d’olive et du vinaigre d’alcool, du basilic frais, voire également un petit piment (ou piment de Cayenne en poudre). Enfin, il vous faut un peu d’eau.

Tomates pour gaspacho
Les tomates, reines du gaspacho – furbymama / Pixabay

La recette du gaspacho par étapes

  1. Tailler tous les légumes en dès et passez les au mixeur pour obtenir une soupe fluide. Ajoutez 20 cl d’eau afin de rendre cette soupe froide plus liquide.
  2. Ajouter le pain en prenant soin de faire de petits morceaux et mixer de nouveau
  3. Assaisonner ensuite avec un peu de poivre, de sel, de piment (éventuellement).
  4. Ajouter trois cuillères à soupe d’huile d’olive et 4 cuillères de vinaigre. A noter que le gaspacho espagnol utilise traditionnellement du vinaigre de Xérès.
  5. Laisser reposer 3 heures au frigo, et un petit quart d’heure au freezer juste avant de servir.
  6. Pour le dressage, utiliser des petits bols individuel. Verser dans ceux-ci le gaspacho. Parsemez enfin sur sa surface des morceaux de feuilles de basilic avant de servir.

La petite histoire du gaspacho

Met de choix aujourd’hui tendance, le gaspacho était au Moyen Age un plat traditionnel des paysans andalous. Cette classe populaire ne roulait pas sur l’or et avait donc le don de préparer les restes. C’est notamment le cas du pain de la veille que l’on mettait à baigner en petits morceaux dans du vinaigre, de l’ail et des fruits secs afin de constituer une soupe nourrissante. Rappelons que cette période précédait la Renaissance et que la tomate était encore inconnue dans notre continent. Ce n’est qu’après que le gaspacho commença à en contenir, tout comme le poivron et le concombre.

Notons que bientôt, cette soupe glacée sera déclinée en de nombreuses recettes, variant au gré des régions d’Espagne et du Portugal, et aujourd’hui de notre imagination. Le Gaspacho devint en effet très populaire partout en Espagne depuis la fin du XIXème siècle. On attribue parfois le lancement de cette « mode » par l’épouse de Napoléon III, l’impératrice Eugénie. La recette se popularisera ensuite partout dans le monde au cours du XXème siècle.

En savoir plus sur l’histoire du Gaspacho (sources: 196flavors).

L’on raconte également que l’ancêtre du gaspacho serait une recette très prisée dans le sud de l’Espagne au XVIème siècle. Celle-ci consistait à utiliser les pains entiers rassis en les trempant dans l’eau puis dans une sauce à l’huile, à l’ail et au vinaigre, avant d’y ajouter des légumes. Nommé jadis capon de galera, ce plat n’avait quasi rien en commun avec le gaspacho question consistance. Seuls ses ingrédients y font songer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.