Quelle clôture pour mon jardin? L’embarras du choix!

Ce printemps, j’installe une belle clôture pour mon jardin ! Mais dans l’attente, chacun aspire à l’organisation de barbecues, aux séances de bronzage et au farniente, tout en préparant le jardin pour la saison estivale.

La beauté ainsi que la fonctionnalité d’un jardin tiennent de son fleurissement, de son agencement, de sa décoration mais également du type de clôture installé. Bois, alu, béton… Le choix des matériaux est large. Qu’il s’agisse pour vous d’une réponse à un besoin spécifique, d’un élément décoratif ou des deux à la fois, le choix de la clôture idéale n’est jamais simple !

Une clôture pour ne pas être vu des voisins

Tout d’abord, si votre jardin se transforme en lieu de réception, supprimer le vis-à-vis avec la commère du quartier (qui se trouve être votre voisine !) sera votre préoccupation première. Il en sera de même si vous souhaitez faire bronzette en toute intimité! Les solutions ne manquent pas… Vous pouvez opter pour le naturel de la haie champêtre qui vous préservera également des vents forts, ou pour une simple palissade.

La haie demande certes un peu de travail, notamment une taille saisonnière et l’arrosage en saison sèche. Mais cette solution s’avère bien plus esthétique. La clôture végétale se fond en effet dans le décor, ce qui n’est pas sans séduire les passionnés de nature. Elle délimite le jardin de manière 100% écologique et est propice à l’accueil des oiseaux. Autre petit bémol : la haie est fragile et ne permettra pas empêcher la fugue de votre animal de compagnie.

Une solution pour sécuriser les enfants

Votre clôture peut également avoir pour fonction de délimiter l’espace de jeux de vos enfants et de leur bloquer l’accès à la route ou la rivière… Idéalement, elle empêchera à un éventuel ballon, propulsé à pleine puissance, de finir dans la fenêtre de la voisine! Une nouvelle fois, une haie haute et dense remplit cette fonction, tout comme le grillage, solution toutefois moins esthétique.

Autre solution milieu de gamme : la clôture PVC. Plus résistante qu’un grillage et plus esthétique (enfin, selon les goûts), la clôture plastique n’est pas très chère et ne nécessite pas d’entretien. Seuls hics : la matière plastique vieillit mal au soleil et il n’existe que très peu de choix en termes de couleurs. Souvent, les clôtures PVC restent blanches.

Wooden Gate Fence Ivy Barrier
Barrière en bois MabelAmber / Pixabay

Une barrière pour les chiens et autres animaux de compagnie

Peut-être avez-vous aussi des animaux… La clôture revêt dans ce cas un caractère indispensable, voire obligatoire, la garde d’un animal vous rendant responsable de ses faits. Un grillage souple ou rigide suffira à éviter que vos poules aillent picorer les légumes du potager du voisin ou que votre animal de compagnie ne fugue. Toutefois, le grillage doublé d’une haie demeure sans conteste la solution la plus esthétique.

Une cloture anti-intrusion

La clôture permet également d’éviter toute intrusion au sein de votre propriété. Pour ce faire, on choisira idéalement un matériau solide : mur d’une hauteur considérable, barrière et portail métallique doublé d’une alarme. La haie défensive peut également s’avérer très dissuasive. En effet, même un voleur très motivé réfléchira par deux fois avant de traverser un buisson d’épines !

Une clôture pour délimiter son terrain

Il se pourrait enfin que vous souhaitiez tout simplement délimiter votre terrain. Une barrière basse, en bois, PVC ou fer forgé remplira cette fonction… Pour ce qui est de la clôture bois, cette solution ne manque pas d’avantages : esthétique, naturelle, elle embellit le jardin. Elle nécessite toutefois un entretien régulier en matière de lasure et de peinture si l’on souhaite augmenter sa durée de vie. La barrière métallique, quant à elle, offre des options en matière de design illimité. Elle est en outre très solide. Seuls bémol : le prix, grimpant en flèche, et parfois la rouille pouvant notamment s’attaquer aux barrières, clôtures et portails en fer forgés.

Nous pouvons enfin avancer une dernière solution durable dans le temps : la clôture en béton. Mais le prix est assez élevé et le rendu ne pas être à la hauteur… A moins que vous vous tourniez vers de la maçonnerie. La brique, c’est un peu cher, mais c’est bien plus joli !

Alors, quel est votre choix ?

Vous l’aurez compris, le choix est ardu, surtout si l’on recherche un type de clôture remplissant toutes ces fonctions à la fois! La robustesse et la polyvalence guideront donc votre choix. Néanmoins, ne perdez pas de vue la fonction décorative de vos clôtures, un jardin devant inviter à la détente et à la sérénité ! Dans l’attente, afin de bien préparer votre projet, il existe quelques règles de droit en la matière.

La clôture de jardin et la législation

Attention ! Avant tout projet de pose de clôture, mieux vaut bien s’informer. En effet, même si l’article 647 du Code civil admet le droit de clôturer son terrain, le citoyen a également à ce propos des devoirs. Avant de vous lancer dans un projet d’installation et de pose de clôture, il convient donc de vous renseigner sur les règles et les législations en matière de clôtures. Et elles sont nombreuses ! Elles évoluent par ailleurs au gré du droit national, mais également local.

Il convient donc de s’interroger sur les règles et prescriptions en matière d’urbanisme, sur la hauteur de la clôture autorisée, la couleur, la matière, les distances à respecter par rapport au terrain du voisin… Bref, tout un programme ! Une fois le projet finalisé sur le papier, il vous faudra, selon votre lieu d’habitation (surtout s’il est classé) réaliser une déclaration préalable de travaux. Vous trouverez de plus amples information sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou en faisant appel au service urbanisme de votre mairie.

Mais pas de panique, en un ou deux mois, votre projet peut être sur pieds. Surtout si vous vous entendez bien avec vos voisins !

Pour connaître les règles en matière de clôtures, rendez-vous sur le site du service public.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.