Yellow Sunflower Sunflowers Bee  - Laerre / Pixabay

Se protéger contre la canicule : rafraîchir son intérieur et éviter les coups de chaud

On appelle canicule la persistance de fortes températures pendant plusieurs jours, sans que les nuits ne permettent de rafraîchir l’atmosphère. En bref, un contexte infernal pour tout un chacun… Comment se protéger contre la canicule ?

Cette situation est de plus en plus fréquentes en été : les épisodes caniculaires s’enchaînent et se montrent plus agressifs d’années en années. Il n’est plus rare en effet de voir le mercure monter jusqu’à 41 degrés à l’ombre ! Les vagues de canicule sont également de plus en plus longues. En août 2020, n’avons nous pas connu une semaine entière à plus de 36°C ?

Ce genre de situation est des plus inconfortables, qui plus est pour les femmes enceintes, les nourrissons, les personnes âgées… Si vous travaillez en extérieur ou vivez dans les combles, n’en parlons même pas. En effet, dehors en plein soleil, la température ressentie peut atteindre les 50°C. Dans les étages d’immeubles, les chambres chauffent à près de 35°C car la chaleur monte. Ceci est un phénomène physique contre lequel nous ne pouvons rien.

Outre l’inconfort, de telles chaleurs présentent des dangers certains. Intéressons nous ici aux risques causés par la canicule, aux signes devant alerter, mais aussi et surtout aux astuces pour réduire la chaleur. Il s’agira de vous rafraîchir le plus possible et de rafraîchir l’intérieur de votre maison/appartement.

Ice Cream
Comme une envie de glace – Ella_87 / Pixabay

Dangers de la canicule et signes devant alerter

Une canicule présente de nombreux dangers, notamment celui du « coup de chaleur » pouvant provoquer des troubles de la conscience et des pertes de connaissance. Autre phénomène lié pouvant survenir très vite : la déshydratation. Quand on perd 15% de sa masse d’eau, les dangers sont extrêmes. Cela commence par une sensation de soif extrême, la bouche et la gorge s’assèchent, puis le sang s’épaissit, ce qui provoque une chute de tension. En parallèle, la déshydratation et la perte de sels minéraux peut provoquer des troubles de conscience. Le tout peut entraîner le coma, voire la mort selon l’âge et l’état de santé de la personne touchée.

Les signes devant alerter :

  • Soif : dès que l’on a soif, même qu’un peu, c’est déjà le signe que le corps se déshydrate!
  • Bouche sèche
  • Maux de tête
  • Augmentation de la température corporelle
  • Crampes musculaires
  • Vertiges, troubles de la conscience, tenue de propos incohérents
  • Grosse fatigue, somnolence et faiblesses : la déshydratation peut causer des pertes d’équilibre, des syncopes, voire des convulsions.
  • Nausées et vomissements, diarrhées (le vomissement et la diarrhée accélèrent par ailleurs de phénomène de déshydratation).

Selon l’état de la personne touchée, ne pas hésiter à la placer à l’ombre ou dans un endroit frais en sécurité (éviter la position debout car risque de chute – prioriser la position assise, ou allongée en position latérale de sécurité). Écarter les badauds pouvant s’attrouper tout autour pour apporter de l’air. Éventer et recouvrir la personne de linges humidifiés avec de l’eau fraîche. Donner à boire si possible.

Un coup de chaleur n’étant pas anodin, il convient également, selon la gravité de la situation d’appeler les secours tout en prenant soin de la victime en attendant leur arrivée.

Pour toute information complémentaires sur les dangers de la canicule.

Comment se rafraîchir pendant les canicules ? Quelques conseils

Que vous soyez à la maison, au travail à l’extérieur, au bureau ou en vacances, la priorité sera de réguler la température de votre corps. La déshydratation et l’insolation sont des dangers certains en période estivale. Le risque en est bien entendu décuplé lors d’épisodes de canicule.

S’hydrater et s’hydrater encore

Il est courant d’affirmer qu’il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour pour hydrater son corps et être en bonne santé. Cette quantité vaut pour les périodes normales. Lors de canicules, il convient de boire de l’eau, encore et encore, en anticipant même la sensation de soif (sauf contre-indication médicale). En effet, lors des grosses chaleurs, surtout lorsqu’il est actif, un corps peut perdre des litres d’eau. Il est donc nécessaire de maintenir un certain équilibre afin d’éviter la déshydratation.

A quelle température dois-je boire de l’eau en cas de grosses chaleurs ? Préférez l’eau à température quasi ambiante. Il peut être tentant de se ruer vers de l’eau glacée, mais ce serait purement improductif. Le corps, en présence d’un tel fluide à basse température, aura une réaction mécanique non recherchée : celle d’augmenter sa température afin de contrebalancer ce froid. C’est pourquoi l’eau glacée nous fait du bien sur l’instant mais que la sensation de chaleur s’empire ensuite.

Bouteille/gourde
Rien de tel qu’une gourde isotherme dans son EDC pour lutter contre les coups de chaud – soumen82hazra / Pixabay

Il est également possible de boire d’autres boissons, mais avec parcimonie. La consommation excessive de sodas est néfaste pour la santé en raison du taux de sucre qu’ils présentent. Boire du thé est également déconseillé en raison de ses propriétés diurétiques : en allant au toilette, le corps perd aussi plus rapidement son eau !

Enfin, l’alcool est à éviter absolument. En effet, il peut être tentant de consommer des bières bien fraîches en terrasse sous un parasol quand il fait 38 degrés. Sauf que l’alcool déshydrate le corps (en plus de l’enivrer!).

Prendre des douches – s’humidifier

Pour s’hydrater, il faut boire, certes, mais il est également nécessaire de se mouiller le corps afin qu’il redescende en température. N’hésitez donc pas à prendre plusieurs douches par jour pour vous sentir mieux si besoin. Ce n’est pas très écologique mais parfois, nécessité fait loi. A propos de douches, préférez les douches à l’eau tiède plutôt qu’à l’eau froide. Effectivement, le corps est victime d’une réaction automatique lorsqu’il est confronté à une brusque fraîcheur : il brûle de l’énergie pour se réchauffer… Ce qui n’est pas vraiment ici votre but !

En dehors des douches, n’hésitez pas non plus à utiliser un brumisateur afin de pouvoir vous rafraîchir le visage, où que vous soyez.

Douche
Se rafraîchir avec une bonne douche en cas de grosses chaleurs – OpenIcons / Pixabay

Opter pour une alimentation adaptée aux chaleurs

Se protéger contre la canicule, c’est aussi manger intelligemment. La digestion nécessite pour le corps une dépense énergétique, et donc, des calories à brûler, qui augmentent la température du corps. Oubliez donc les plats trop riches difficiles à digérer. Préférez les salades et, plus globalement, des aliments riches en eau (fruits et légumes). La nature étant bien faite, gardez à l’esprit que les plats méditerranéens sont adaptés pour le soleil tandis que les plats savoyards servent à réchauffer le corps durant les vacances en sport d’hiver !

Si besoin, n’hésitez pas à manger moins mais un peu plus souvent (fractionnement des repas). Enfin, n’ayez pas de remord à saler davantage les plats afin de combler le sel perdu par le corps à travers la transpiration (sauf contre-indication médicale).

Savoir s’habiller pour l’occasion

C’est bien connu, la couleur noire absorbe la lumière et capte la chaleur tandis que la couleur blanche la réfléchit et donc, la rejette. Pour vous protéger de la canicule, préférez donc porter des couleurs claires plutôt que des couleurs sombres. Optez pour des vêtements amples laissant l’air circuler et permettant à la transpiration de s’évacuer. En matière de textile, le coton est parfait en ces circonstances, car il laisse passer l’air.

Enfin, ne sortez jamais sans chapeau/casquette. Une exposition directe au rayon du soleil favorise l’insolation.

Chercher à se mettre au frais

Il fait trop chaud ? Cherchez à tout prix le frais ! Si vous travaillez à l’intérieur, préférez les bureaux ventilés, ou, à la rigueur, climatisés (attention aux dangers des climatiseurs – voir plus bas). Si vous travaillez à l’extérieur, favorisez le travail à l’ombre ou les horaires davantage adaptés afin d’éviter le cagnard agressif.

Si vous êtes en vacances ou en week-end, partez en forêt ou poussez la portes de cinémas, de bibliothèques, d’églises et de musées où il fait bien plus frais… Il suffit de quelques heures par jour dans ces lieux tempérés pour faire du bien au corps et le revivifier.

Adapter son emploi du temps de la journée pour éviter les chaleurs

En temps de canicule, il convient d’éviter de sortie durant les heures les plus chaudes, situées entre 10h30 le matin à 20h. Pour faire vos courses, préférez la première heure du matin afin de ne pas subir de chocs thermique entre les températures extérieures et les magasins climatisés. Aux heures matinales, il sera également plus sain de transporter vos produits frais jusqu’à chez vous plutôt qu’en pleine fournaise. En effet, la chaleur multiplie les bactéries au sein des aliments.
Évitez enfin les activités physiques nécessitant beaucoup d’énergie, comme le sport ou le jardinage. En cas de nécessité, préférez les heures matinales ou plus tardives.

Faire baisser la température à l’intérieur : rafraîchir sa maison en temps de canicule
Faire baisser sa température corporelle, c’est bien. Mais il est également indispensable de rafraîchir également en parallèle les pièces de la maison. En effet, si votre intérieur s’apparente à une fournaise, vous aurez beau prendre des douches, vous habiller léger et appliquer toutes les méthodes possibles, les effets de la chaleurs vous étoufferont toujours !

Voici quelques méthodes à prioriser :

  • Utiliser un climatiseur. Méthode efficace, mais pas sans danger. Cette solution n’est par ailleurs pas du tout écolo (voir les dangers des clim’ à la fin de cette article).
  • Étendre devant des ventilateurs des étoffes mouillées afin d’humidifier l’air ambiant.
  • Pendre devant les fenêtres des draps de bain mouillés. Afin d’éviter qu’ils ne sèchent trop rapidement, laissez les tremper dans des bassines d’eaux. Elles seront ainsi toujours détrempées.
    Pendant la journée, fermer les persiennes, les volets, les rideaux. Poser également des étoffes occultantes sur les velux dénués de rideaux… Ainsi, votre maison ne s’apparentera plus à une serre.
  • Profiter des températures de la nuit, légèrement plus basses même en cas de canicule, pour laisser entrouvertes les fenêtres.
  • Éviter l’utilisation d’appareils électriques ou d’ampoules pouvant diffuser de la chaleur. Quant au four, n’y songeons même pas !
  • Dès lors que la température extérieure est inférieure à la température intérieure, ne pas hésiter à ouvrir des portes et des fenêtres afin de créer des courants d’air.
  • Disposez un peu partout dans les pièces des bouteilles d’1,5l d’eau gelée. Ces dernières « rayonneront » de la fraîcheur. Seul bémol, à 30°C, l’eau fond vite et l’opération est à renouveler. Il faut donc penser à une rotation de bouteilles.
  • Placer sur le rebord des fenêtres des pots de terre cuite humidifiés.

Le climatiseur pour rafraîchir la maison : une solution à n’utiliser qu’avec parcimonie

Pour lutter contre la chaleur et réduire la température de la maison, certains diront « vive la clim’ » ! Il est vrai que les climatiseurs sont efficaces. Une solution un peu « bourrin » permettant de réduire en deux temps trois mouvements la température d’une pièce d’une dizaine de degrés. Il existe des appareils intégrés, mais également des modèles portatifs (climatiseur monoblocs mobiles). Le principe est simple : la clim’ s’apparente à un gros ventilateur qui aspire la chaleur pour la rejeter à l’extérieur. Solution imparable pour jouir d’un certain confort thermique en cas de fortes chaleurs, le climatiseur n’est toutefois pas sans présenter de limites.

Air Conditioneé
La clim fixe à la maison -mstlion / Pixabay

La clim’, une solution pas du tout écologique

Il est nécessaire de savoir que la clim’ constitue peut être la solution la moins écolo du monde. En effet, elle consomme énormément d’énergie électrique. Il apparaîtrait que les climatiseurs et autres autres solutions de climatisation électrique représentent près de 10% de la consommation mondiale d’électricité. Elles émettent également des gaz à effet de serre qui participent sur le long terme au réchauffement climatique.

A ces problèmes s’ajoutent également les gaz à effet de serres rejetés dans le cadre de leur fabrication ainsi que les matières premières utilisés. En résumé, pour qui veut sauver la planête, la clim’ est à oublier !

Source : bfmbusiness 

La climatisation : un danger pour la santé.

Outre les problèmes environnementaux qu’ils engendrent, les climatiseurs présentent des dangers pour notre santé.

Nous pouvons déjà souligner l’alternance chaud/froid pouvant être néfaste et créer des chocs thermiques. Il est réellement dangereux de générer des écarts de plus de 10°C. Ainsi, s’il fait 36°C dehors, il est nécessaire de programmer la clim à 6/7 degrés de moins maximum.
De plus, la clim’ fait également office de déshumidificateur. Elle assèche l’air, ce qui peut provoquer des maux de tête et des troubles oculaires, des rhumes et des angines, des assèchements de la peau…

Enfin, une climatiseur qui n’est pas régulièrement nettoyé s’apparente à un nid à bactéries qu’il dissémine dans l’air. Comme nous l’utilisons dans des pièces fermées afin de maximiser son rendement, nous nous retrouvons dans un milieu confiné bourré de microbes ! Il en va de même pour les poussières et les pollens… Un cauchemar si l’on est allergique ! Mieux vaut donc nettoyer régulièrement les filtres et aérer la pièce climatisée au moins une fois toutes les demi-heures.

Alors, la climatisation, fausse bonne idée ? En fait, c’est comme tout. Il ne faut pas en abuser et l’utiliser à bon escient. A noter que pour les individus en bonne santé, mieux vaut essayer de s’en passer. Il existe, comme nous l’avons vu, de nombreuses solutions visant à diminuer de plusieurs degrés la température d’une maison.

Pour les personnes âgées et les femmes enceintes, la clim demeure bénéfique en cas de très grosses chaleurs. Mais il est indispensable de limiter les écarts trop importants de température, de nettoyer les filtres et d’aérer la pièce régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.