Mary Poppins - mohamed_hassan / Pixabay

Positive attitude : laisser les pensées positives guider notre vie

Pensées positives : et si cette année nous adoption la positive attitude ?

Parmi les bonnes résolutions que l’on prend traditionnellement en début d’année, la plupart ont trait à la recherche du bonheur et de la santé. N’est-ce pas d’ailleurs ce que l’on se souhaite mutuellement tout le mois de janvier ? La santé dépend de nombreux facteurs, parfois exogènes à notre personne. Pour ce qui est du bonheur, point de solution miracle : les ingrédients sont souvent cachés au fond de nous-mêmes. Il suffit parfois d’adopter la pensée positive pour changer de vie… Bien plus facile à dire qu’à faire ! Les pensées négatives sont si faciles à entretenir, contrairement aux pensées optimistes !

Afin de faciliter la prise de ce virage à 180° vers la positive attitude, il existe pourtant quelques astuces.

Nous allons donc ici parler de la recette de la positive attitude ( disclaimer :il ne sera pas question de Lorie ? ). Quiconque a en effet en lui une part sombre, qui lui baisse la vitalité, son niveau de gaité. La pensée positive pour aller mieux, pour remonter le moral, pour s’encourage, pour avoir confiance en soi… Voilà ce que l’on recherche quasiment tous. Une façon de voir davantage de rose dans sa vie, d’être plus productif, de gagner du temps, de se sentir mieux et mener à bien ses projets tout en s’entourant mieux et en partageant sa positive attitude !

Voici nos conseils :

1) Pour adopter la pensée positive, il est essentiel de travailler sur soi-même avant toute chose

La première règle de la pensée positive est de s’accepter comme l’on est afin d’être pleinement soi-même. Rien n’est pire que de jouer un rôle afin de répondre aux diktats sociaux ! Il convient également d’accepter ses faiblesses et d’accepter que l’on ait des émotions négatives. Bien sûr, nous ne sommes pas responsables de ce que nous ressentons. Cependant, la façon de répondre à ces émotions et leur interprétation peuvent s’avérer problématiques et auxquels cas, doivent changer.

Ainsi, lorsque l’on est traversé par de telles émotions, il convient de se forcer à faire un arrêt sur image afin de comprendre pourquoi celles-ci provoquent de la tristesse et de l’énervement. En réalisant régulièrement cet exercice, il devient plus aisé de se connaître soi-même, d’interpréter autrement ces signaux, de les ignorer ou de modifier nos réponses. La positive attitude passe donc en quelque sorte par une forme de self control.

Mary Poppins - mohamed_hassan / Pixabay
Positive attitude: un état d’esprit à la Mary Poppins pour se sentir plus léger – mohamed_hassan / Pixabay

2) Miser sur la bienveillance, la loi d’attraction et l’autosuggestion

Ah, la bienveillance ! Il s’agit là d’une qualité contagieuse ! Plus l’on se montre serviables bienveillants et attentionnés, plus notre entourage a tendance à nous rendre la pareille. S’amorce alors un cercle vertueux empreint de pensées positives. Ce principe se rapproche de la loi dite de l’attraction. Selon celle-ci, nos pensées agiraient comme des aimants : le positif attire le positif (l’inverse vaut également !).

Envers soi-même, ce principe vaut également : en étant indulgent avec nos faiblesses et en se félicitant régulièrement pour nos réussites, il est plus aisé d’entrer de plain-pied dans une logique positive, regonflé à bloc. Certains pratiquent même ce qu’on appelle l’autosuggestion, consistant à s’influencer soi-même afin d’agir sur notre inconscient et de créer de nouveaux schémas de pensées. En règle générale, notre cerveau adore les raccourcis et économise du temps en adoptant des habitudes. En le « reprogrammant » ainsi, il prendra ce nouveau chemin qui deviendra la norme. La célèbre méthode Coué constitue une forme d’autosuggestion, voire d’auto-persuasion pouvant s’avérer efficace.

Pensées positives - viarami / Pixabay
Positive attitude et autopersuasion – viarami / Pixabay

3) Appliquer la loi de la gratitude pour activer la positive attitude

Autre loi universelle de la pensée positive, la gratitude consiste à remercier la vie pour les bons moments passés. Mais avant de s’adonner aux remerciements, il convient de reconnaître ces petites choses du quotidien sources de pensées positives. Pour ce faire, il est recommandé de consigner à l’écrit tous les soirs les petits évènements qui nous ont égayés et pour lesquels nous sommes reconnaissants. Notre esprit, rapidement rompu à l’exercice, sera plus à même de reconnaître ces expériences émotionnelles lorsqu’elles surviennent… Cela permet ainsi d’inverser nos instincts primaires de survie consistant à se focaliser davantage sur les sources de danger et les mauvaises choses.

Notons qu’il est courant de coucher à l’écrit sur un journal intime les expériences négatives et les évènements sources de chagrin. Ce faisant, les pensées négatives ne sont que plus renforcées… Leçon donc pour adopter la positive attitude : abandonner le journal intime standard pour un « journal des moments heureux ».

4) Vivre le moment présent

Pratiquer la gratitude afin de repérer plus facilement les expériences sources de pensées positives est un bon début. Mais encore faut-il être capable de se concentrer sur le moment présent pour le vivre pleinement. Nombre de personnes ont la fâcheuse tendance à laisser leur esprit vagabonder, soit dans le passé pour les nostalgiques, soit dans le futur pour les stressés ou les pressés. Or, la vie se savoure maintenant. La positive attitude peut donc s’assimiler à une forme d’hédonisme qui « cueille le jour ». Vivez donc chaque instant à fond, carpe diem ! Toutefois, la positive attitude ne saurait être confondu avec de l’insouciance. Comme nous le verrons ensuite, le passé doit servir à se grandir. Pour ce qui est de futur, celui-ci sera idéalement rempli d’objectifs.

5) Choisir son entourage et ses activités, cultivez la pensée positive du matin au soir

Rappelez-vous la loi de l’attraction. Le positif crée du positif. Ainsi, préférez renforcer vos liens avec les personnes optimistes, bienveillantes, qui vous aide à vous surpasser. A contrario, évitez au maximum les personnes négatives, voire toxiques. Il en est évidemment de même s’agissant de vos activités. Fuyez le négatif et plongez dans une dynamique positive : arrêtez de passer du temps devant des informations anxiogènes, commencez votre journée avec des vidéos inspirantes ou des musiques joyeuses, faites un peu de sport pour calmer certaines angoisses…

Les petits rituels matinaux ont leur importance et peuvent déterminer votre humeur pour le reste de la journée ! Ainsi, optez pour les petites pensées positives du matin. En fin de journée, les saines habitudes peuvent également permettre de clôturer agréablement la soirée, de mieux dormir, et, de ce fait, de se sentir encore mieux le lendemain matin. Pensée positive du soir, espoir !

Mug citation positive  - judygraham / Pixabay
Bien démarrer la journée avec un mug pensée positive – judygraham / Pixabay

6) Pensées positives pour s’encourager et avoir confiance en soi : voir autrement les problèmes et la vie en général

C’est un fait, on déteste toutes et tous les problèmes. Seul hic, la vie est semée d’embûches ! Comme il est vain d’essayer de les éviter, autant transformer notre manière d’appréhender les problèmes en les transformant en défis à relever. En somme, une autre manière de percevoir les choses, qui, au lieu de nous accabler, a au contraire tendance à nous motiver.

Dans la même veine, il est recommandé de se fixer des objectifs à court, moyen et long terme. Cette technique permet de reprendre le contrôle et d’avoir pleinement l’impression d’avancer, tout en nourrissant votre espoir et votre sentiment de réussite. Bien sûr, ces objectifs ne doivent pas s’avérer trop ambitieux, au risque de produire les effets inverses. En management, on enseigne en entreprise et dans les universités qu’un bon objectif est un objectif SMART. Il doit être spécifique (et non trop vague), mesurable, atteignable, réaliste et temporellement défini.

Afin que les objectifs soient sources de pensées positives, notons qu’il est préférable de les formuler de manière positives. Préférez « faire ceci ou cela » plutôt que « ne pas faire ceci ou cela ». Pensez donc à la direction que vous souhaitez emprunter et non celle que vous désirez éviter pour tendre vers la positive attitude. Enfin, gardez à l’esprit que vos objectifs doivent dépendre de vous, et de vous seulement. En effet, dès lors qu’ils impliquent d’autres personnes sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle, vos objectifs ne peuvent que vous mener à la déconvenue.

Cible objectif  - mohamed_hassan / Pixabay
En pensée positive, la vie est une succession d’objectifs à atteindre mohamed_hassan/ Pixabay

7) Capitaliser sur ses échecs et construire son avenir

La peur de l’échec et, par rebond, du qu’en dira-t-on, touche bon nombre et n’aide guère à avancer. Songez que nul n’est parfait et que chacun commet des erreurs. Si vous échouer, votre entourage va t-il réellement se moquer de vous ? Serez-vous la risée de la commune ? Assurément non. Cette croyance limitante très répandue en France, est moins présente aux Etats-Unis, pays où l’on valorise au contraire les échecs. Ils forgent l’expérience et le caractère et mènent bien souvent à la réussite, pourvu que nous fassions preuve de pugnacité. Comme disait Winston Churchill, le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme !

Bien entendu, il ne s’agit pas de refouler les expériences négatives et de ne plus y prêter attention. En situation d’échec, afin d’en tirer parti, il est essentiel de prendre de la hauteur, de la comprendre et de l’analyser. En réinterprétant cette expérience négative, celle-ci se transforme dans votre pensée et devient source de leçon de vie qui vous aidera pour affronter l’avenir.

8 ) Opter pour un mode de vie davantage minimaliste pour se libérer l’esprit

En cas de coup de blues, qui ne s’est jamais adonné au lèche-vitrine et aux achats compulsifs ? Un objet nous fait envie ? En l’acquérant, nous pensons que tout ira mieux. Pourtant, la joie procurée par l’acte d’achat n’est bien souvent que de courte durée. Et une envie comblée en entraîne une autre. En bref, un sentiment d’insatisfaction perpétuellement nourri. C’est un fait : les objets, et plus globalement les possessions, ne nous rendent pas heureux. Au mieux les utilise-t-on pour compenser d’autres besoins non-satisfaits, en vain. Pour être heureux, mieux vaut se concentrer sur les pensées positives, des relations sociales, un sens à sa vie…

A ce propos, retrouvez ici notre article sur le minimalisme.

Intérieur design - TombaronKW / Pixabay
Living room minimaliste et design

8) Le pouvoir des citations liées aux pensées positives

Pour s’inonder de pensées positives et se rebooster le moral, il est enfin judicieux de tenir un carnet avec ses citations préférées, ou de vous abonner à des sites spécialisés dans les pensées positives. Certains envoient dans votre boite mail une pensée positive journalière. Certains sites sont plus spécialisés encore, en publiant des pensées positives du matin ou la pensée positive du soir. Il existe également des agendas et des jeux de cartes spécialisés donnant une pensée positive par jour ou par semaine. Le jeu est de la lire, de l’intégrer et d’y réfléchir avant la prochaine citation.

Quelques sites de pensées positives à placer dans vos favoris :

Alors, prêt à adopter la positive attitude ? Ces conseils n’engagent que nous. Il est possible de les suivre tous, d’en adopter quelques-uns. Gardons cependant à l’esprit que certaines pensées négatives voire dépressions sont les conséquences de troubles et de blessures plus profondes nécessitant une aide extérieure psychologique.

Pour avancer encore davantage vers la pensée positive, nous avons également détaillé dans un dossier spécial la méthode hawaïenne ho’ oponopono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.