Briquet IMCO

Le briquet IMCO : histoire et caractéristiques d’un briquet à essence iconique

Tout le monde connaît les briquets Zippo. Mais connaissez-vous le briquet Essence IMCO ? Le premier est américain et le second… Européen.

Il s’agit d’un briquet à essence parfait pour un usage quotidien en EDC ou occasionnel. Élégant, performant et économique, ce briquet IMCO est également original et robuste. Sans compter qu’il affiche un look Vintage qui se remarque !

Pour la petite histoire, le grand père de l’auteur de cet article possédait un briquet IMCO 6700 Triplex Super. Ce dernier a été malheureusement perdu… Et impossible de se remémorer cette fameuse marque apparue en Europe et en France dans l’entre-deux guerres. Ce n’est que 20 ans après la perte du briquet qu’un briquet IMCO apparaît dans un groupe Facebook de passionné d’EDC. Il suffit ensuite d’une recherche Google pour découvrir que les briquets IMCO sont toujours produits aujourd’hui et qu’on les trouve facilement sur Internet pour les acheter. Et, cerise sur le gâteau, ils ne sont réellement pas cher !

Découvrons sans plus attendre ce petit briquet à essence et son histoire !

Briquet européen à essence
IMCO TRIPLEX SUPER 7600

Histoire du briquet IMCO

Tout commença avec Julius Meister, qui fonda en 1907 en Autriche une usine de boutons et de divers accessoires en métal. Cette société sera nommée Julius Meister & Co et prendra les initiales IMCO. Son principal client sera alors l’armée. Inutile de dire qu’IMCO connut une certaine croissance durant la première guerre mondiale. Mais au sortir du conflit, la demande s’effondre. IMCO fera le choix en 1918 de concevoir des briquets à partir de douilles de balles. Depuis, IMCO a produit de nombreux types de briquets, dont le plus connu demeure l’IMCO Triplex Super, conçu en 1936 et amélioré en 1950 . Autre fer de lance de ses gammes : l’IMCO Junior.

Aujourd’hui, IMCO peut se targuer d’avoir produit et vendu 500 millions de briquets au travers le monde. Il faut dire qu’IMCO est, pour ainsi dire, née au pays des briquets : la pierre à briquet de type silex a été inventée par l’Autrichien Auer von Welsbach. Elle est également la première à concevoir un briquet aussi sophistiqué. IMCO fabrique en effet des briquets semi-automatiques à l’instar du Triplex Super. Il suffit d’ouvrir le clapet pour que la flamme s’allume. Une première dans les années 1930 ! La société autrichienne constitue également, avec la société Ronson, l’une des plus anciennes fabriques de briquets toujours en fonctionnement. Aussi surprennant que cela puisse paraître, la fameuse société américaine Zippo, leader du marché, ne fut créée qu’en 1932.

Briquet d'avant-guerre
Un beau briquet Vintage

Les briquets IMCO à essence, de nombreuses qualités

Comme nous l’avons précédemment remarqué, le fabricant autrichien Imco fabrique des briquets depuis 1918, et le TRIPLEX SUPER depuis 1936. Depuis, ses produits sont de véritables succès.

Cette réussite doit aux nombreuses qualités des briquets IMCO :

  • Fiabilité : les briquets IMCO, bien chargés en essence, s’allument à tous les coups.
  • Des briquets à la fois simples et sophistiqués : le fonctionnement est simple, mais néanmoins plus complexe qu’un Zippo, ce qui ne manque pas d’attirer l’attention. Mention spéciale pour le capot amovible permettant de changer la pierre.
  • Robustesse : les briquets IMCO sont en acier inox et alu. Ils sont en cela taillés pour durer.
  • Économiques : le briquet IMCO n’est pas cher. Nous reviendrons sur ce point ci-après.
  • Un look à la fois vintage et atemporel qui ravit les amateurs de beaux briquets et les collectionneurs.
  • Une fonction tempête : Les briquets à essences résistent mieux au vent que les briquets classiques à gaz. IMCO va plus loin avec sa petite grille anti-vent permettant de maintenir la flamme même quand ça souffle.
  • Polyvalence : le briquet IMCO peut être utilisé comme briquet classique, comme éclairage d’appoint et même comme bougie car la flamme reste allumée lorsque l’on ne ferme pas le clapet et le briquet tient tout seul en position debout. Certains utilisent même le réservoir seul comme bougie ou allume-feu. Il est donc idéal pour un EDC, pour le camping… etc.
  • Rechargeable : à termes, il s’agit de faire des économies. Au lieu d’acheter sans cesse des briquets jetables, on conserve durant des décennies un briquet sympa qui se recharge avec de l’essence type essence à Zippo.
  • Compact et léger : les briquets IMCO affichent une petite taille et un poids plume avoisinant les 70 grammes. Il se fait donc facilement oublier dans la poche.
flamme essence ZIPPO
Une bougie improvisée

Autres avantages de cet accessoire

Le briquet IMCO présente de plus 3 avantages majeurs : un prix mini, de nombreux design et couleurs, et une très bonne autonomie. Présenté dans une belle boite, ce briquet à essence constitue un excellent cadeau pour un fumeur, un survivaliste, un campeur ou un accro aux EDC (Every Day Carry).

Un petit prix et de nombreux design

Il existe différents types de briquets IMCO, dont les célèbres 6700 et 6800 TRIPLEX Super, les Junior, les briquets IMCO Pelican Flint, les Streamline, les briquets à pipe… Sans compter les divers coloris.

Pour reprendre l’exemple du TRIPLEX, celui-ci peut être acheté en version chromé ou pour une dizaine d’euros de plus, en couleur or ou cuivre.

Quant au prix, celui-ci est mini pour un accessoire de cette qualité. Il faut en effet compter généralement entre 23 et 39 euros selon les modèles et les coloris. Ce qui s’avère très compétitif par rapport aux Zippo.

Démontage Briquet IMCO
Capot amovible pour changer le silex

Une autonomie à toute épreuve

Le problème principal des briquets à essence relève de l’autonomie. En raison du phénomène d’évaporation, l’essence disparaît rapidement du réservoir empli de coton, même lorsque le briquet n’est pas utilisé. C’est pour cette raison qu’un briquet à essence constitue un bon choix pour celui ou celle qui utilise un briquet tous les jours (les fumeurs notamment). Lorsque l’on possède un briquet dans son EDC « au cas où », mieux vaut choisir un briquet BIC qui démarrera au quart de tout 4 ans après son achat.

Concernant le briquet IMCO Triplex, l’autonomie constitue toutefois une agréable surprise. Malgré son petit réservoir de quelques millilitres, il affiche une vingtaine de jours d’autonomie à raison de 15 à 20 allumages par jour. Cela est sûrement dû à la construction hermétique du réservoir et de la chambre qui l’accueille.

Réservoir IMCO amadou
Réservoir essence amovible pouvant servir de bougie

Caractéristiques, poids et dimensions du Triplex Super IMCO

Pour la réalisation de cette revue (ou review in english) et Retex, nous nous sommes basés sur le produit phare de chez IMCO : le 6700 TRIPLEX SUPER.

Pour celles et ceux qui seraient intéressés, voici les caractéristiques principales de ce briquet IMCO de légende :

  • Poids : 72g
  • Flamme réglable : Oui
  • Matière : Metal – acier chromé
  • Type de combustible : Essence
  • Type d’allumage : à pierre Silex
  • Dimensions – Longueur x largeur x épaisseur ( en cm) : 6,2 x 3 x 1,7 cm
  • Consommables : essence à briquet (en moyenne quelques ml tous les 15 jours), pierre à feu (à changer en moyenne tous les ans), mèche (à changer tous les trois ans en moyenne).
Culot IMCO
Culot de réservoir 6700 TRIPLEX SUPER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.