Home cinéma - overjupiter / Pixabay

Un cinéma à la maison/home cinéma à la portée de presque tous !

Que l’on soit cinéphile averti ou simple amateur du septième art, qui n’a jamais rêvé de posséder sa propre salle de cinéma privée ? Alors que ce projet était pour la plupart inaccessible il y a de cela quinze ans, les joies d’un petit cinéma à la maison ne sont désormais plus réservées aux portefeuilles les plus garnis ! Nous trouvons désormais des solutions et astuces pas très chères pour monter un grand écran avec, pourquoi pas, un rétroprojecteur, un kit home-cinéma performant…

Salle cinema obscure - geralt / Pixabay
Salle cinema – geralt / Pixabay

Où installer sa salle cinéma maison ?

Tout d’abord, commençons par la pièce qui accueillera votre « coin-ciné » : si vous disposez au sein de votre demeure d’un espace inoccupé, jusqu’alors réservé au stockage d’un « tas de trucs qui peuvent servir », mais inutilisés depuis dix ans, le moment est venu de faire le ménage ! Cette pièce, dans l’idéal, sera dépourvue de fenêtre (dans le cas contraire, un rideau occultant s’avèrera nécessaire). La pièce présentera les dimensions adaptées : inutile de disposer d’un écran de 50 pouces si un petit mètre vous y sépare, vous risqueriez de réveiller la migraine ophtalmique attrapée au bureau! A défaut d’espace dédié, l’aménagement de votre salon demeure la solution la plus simple.

Autre idée : si aujourd’hui certains paient un petit pécule pour passer la nuit dans un cinéma, il vous est possible de le faire chez vous pour pas très cher. Il suffit de transformer votre chambre en ciné modulable et votre lit servira d’assise.

Quel écran pour mon Home cinéma ?

Concernant l’écran, la taille est un critère de choix, mais la technologie employée également : désormais, les écrans d’entrée et de milieu de gamme délaissent le plasma pour employer la technologie LCD avec rétro éclairage par LED, améliorant la définition de l’image ainsi que la durée de vie du moniteur.

Vous pouvez également vous tourner vers les technologies UHD ou OLED permettant une « ultra-haute définition ». L’ultra HD est également appelé 4K. Un écran 4K est on ne peut plus adapté à un cinéma-maison/home cinéma. En effet, si la HD offre une définition de 2 millions de pixels, on quadruple ce chiffre avec la 4K, soit 8 millions de pixels.

Et comme le progrès ne semble jamais s’arrêter, on passe désormais à la 8K, soit 33 millions de pixels. Les télévisions offrant cette technologie QLED 8K ne sont pas encore données, mais elles offrent la meilleure définition du marché ainsi qu’une expérience ultra immersive. En somme, des images nettes en toutes circonstances.

En outre, si vous êtes un aficionado des gadgets Hi-tech, vous succomberez sans nul doute à la tentation de posséder un écran doté de l’option 3D, de préférence incurvé, améliorant l’expérience d’immersion!

Home cinéma - overjupiter / Pixabay
overjupiter / Pixabay

Un écran blanc et un rétroprojecteur

Une autre alternative demeure l’écran blanc et le rétroprojecteur… Comme au cinéma !
Il existe désormais différents types de rétroprojecteurs plus ou moins performants. Mais un retroprojecteur à lampe se trouve facilement d’occasion. Il suffit alors d’avoir un peu de recul dans la pièce pour pouvoir se faire un cinéma maison à moindre coût.

Pour ce qui est de l’écran, 4 choix sont possibles :

  • L’idéal : un écran blanc déroulant. Une option permettant de planquer son écran sur un mur, à proximité du plafond. Peu embarrassant, on le roule et déroule au besoin.
  • La solution « système D » : planter deux crochets dans le mur et accrocher un drap blanc en guise d’écran. C’est la solution débrouille la moins chère, mais l’image est forcément déformées.
  • Un mur blanc : en toute simplicité. Mais cela nécessite un mur que l’on ne décorera jamais
  • Autre idée : opter pour un plafond tendu… A la verticale ! Rien de tel pour avoir un écran cinéma à la maison.

Du son comme au cinéma

Le cinéma, ce sont des images, mais également du son. Si votre budget est serré, ou si l’encombrement est votre contrainte première, un simple ampli, un caisson de basses et deux petites enceintes feront l’affaire, tout comme une « barre de son ».

Un budget plus conséquent vous permettra d’entourer votre pièce de « satellites »… A vous les grands frissons devant les films d’horreur ainsi que les moments d’extase, à savourer les mélodies envoûtantes d’Ennio Morricone ou de John Williams! A vous également les concerts « comme en vrai », mais avec un son bien meilleur en multicanal.

Kit Home cinéma ou création d’un Home cinéma sur-mesure

Il est possible de le constituer élément par élément, mais cela relève toujours de la galère. Il faut en effet être certain de la compatibilité de chaque élément et assurer soi même les réglages… Les kits Home-cinéma tout en un permettent au contraire une certaine facilité d’installation. Pourquoi s’en priver ? Reste encore à le choisir.

Home Cinema Television Speakers - gr8effect / Pixabay
Kit home cinema – gr8effect / Pixabay

Choisir son kit son Home cinéma

Les critères de choix d’un kit son Home-cinéma se porteront notamment sur :

La puissance en Watts de l’ensemble des éléments. Il faut du punch, certes, mais mieux vaut penser aux voisins pour continuer à profiter sereinement de son cinéma maison. Priorisez de toute manière la qualité du son à la puissance !

Le nombre d’enceintes. Il existe des kits home-cinéma comprenant 2, 4, 6, 10, ou 12 satellites et plus ! Être entouré de son présente une certaine immersion. Méfiez-vous toutefois des gros kits low cost. Mieux vaut acheter un kit Home cinéma avec 4 satellites de bonne qualité qu’une dizaine présentant une qualité sonore médiocre. Le caisson de basse présente également une importance non discutable en matière de son.

La qualité du son. Avant d’acheter un kit home cinéma, renseigne-vous. Car comme dit plus haut, tous ne se valent pas. Certains présentent une certaine distorsion sonore, des vibrations impromptues, ne vont pas gérer les brutales variation de son… Et ça devient exécrable. On a tous connu des basses qui vibrent et un son qui sature dans une soudaine scène de combat, un son trop fort au moment où les méchants tirent au pistolet… Et au contraire, des dialogues inaudibles…Certains constructeurs indiquent également les différents formats sonores exploités par le home cinéma : le son enveloppant dolby surround, le THX, DTS… Voici un article traitant des différents formats de sons cinéma.

Le design entre aussi en jeu pour intégrer le Home cinéma dans la déco de la maison, mais aussi la taille des enceintes. Attention, la miniaturisation alliée à la qualité, ça a un prix !

Le confort de la salle cinéma maison – les sièges

Pour la réussite de vos soirées ciné, pensez également à vos assises : canapés, fauteuils, poufs… Le confort est primordial. Pour quelques centaines d’euros, vous pouvez également installer aux pieds de vos fauteuils un vibreur home-cinéma fournissant des sensations transcendant l’expérience 3D !

Certains n’hésitent pas à acheter de vrais sièges de cinéma pour la salle de cinéma maison. Pourquoi pas se tourner vers les bonnes occasions dans ce cas ? Certains petits cinémas près de chez vous sont peut être susceptibles de renouveler leur matériel.

D’autres préféreront toutefois se détacher de ces accessoires typiques du cinéma et opter pour une ambiance cocooning : un canap, des oreillers, un plaid, une tablette pour poser sa boisson chaude. Après tout, on est à la maison et autant en profiter !

Optimisation de l’acoustique et décoration de la pièce ciné

Enfin, des sociétés spécialisées peuvent entièrement travailler la décoration et l’acoustique de votre pièce. Mais si aujourd’hui les écrans et autres installations audio s’acquièrent à des prix raisonnables, le coût d’acquisition d’un tel aménagement sur-mesure avoisine celui d’une belle piscine privée… L’avantage réside toutefois dans le fait que son utilisation ne dépende pas de la météo… Une manière de voir les choses !

salle de cinema
Certaines salles cinéma maison sur-mesure ressemblent quasiment à ça! – hallucinogenizer / Pixabay

Les petits plus pour un cinéma maison

Pour faire comme au cinéma, pensez également au pop corn (toujours un paquet d’avance dans le placard!). Pensez également aux boissons sucrées.
Pensez également à installer un éclairage non agressif dans la pièce afin d’éviter les éblouissements lorsque l’on rallume la pièce. Le must : l’installation d’une constellation de petits spots réglables dans un faux plafond pour faire comme au ciné.

Question déco, pensez également à donner à votre pièce une ambiance cinéma, avec, notamment, de vieilles affiches collées au mur.

Si vous en avez marre de la télévision et des programmes imposés, la salle cinéma pourra rapidement devenir votre refuge pour toutes vos soirées. Quelques abonnements à des plateformes de VOD (Salto, Netflix…) et c’est parti pour des soirées de séries en mode tout confort. Il vous suffit également d’un Chromecast pour suivre sur grand écran vos vidéo Youtube et faire le plein de conférences gratuites et passionnantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.