Europe Eu Flag Europe Flag Eu Flag  - alexanderjungmann / Pixabay

Traditions de Noel et menus de fêtes des pays européens

Et si nous changions de menu pour le réveillon et copions nos voisins? Les traditions de Noel et les menus des Etats européens présentent une foule d’idées!

Au réveillon de Noël , les pays européens présentent chacun leurs menus traditionnels tranchant franchement avec les coutumes françaises ! De quoi s’inspirer avant de se mettre aux fourneaux et concocter un menu du monde (ou plutôt européen) pour les fêtes de fin d’année.

En effet, si en France les huîtres, le foie gras, la dinde aux marrons et le saumon fumé sont à l’honneur sur la table du réveillon, certains pays de l’Union Européenne préfèrent la carpe, le bœuf, un menu végétarien… En route pour une petite escapade festive et gourmande au travers de 26 menus rivalisant de saveurs ! Nous aborderons par ailleurs quelques belles traditions de Noël.

Un menu de réveillon en Allemagne

Avant que ne soit célébrée la nuit solennelle (Weihnachten), l’Avent constitue en Allemagne une période propice à la dégustation de nombreuses douceurs. Les enfants et les parents raffolent des biscuits de la Sainte-Barbe, des Spekulatius de la Saint-Nicolas, des petites maisons « d’Hansel et Gretel » en biscuit… Le réveillon du 24 décembre, surnommé « la soirée du ventre plein », est résolument synonyme d’abondance pour nos voisins germaniques.

Autrefois, la viande de porc était incontournablement servie à la table des fêtes de Noël. Une tradition en souvenir du sanglier sacrifié à Wotan, le dieu germain de la guerre.Aujourd’hui, la tradition s’efface peu à peu au profit de l’oie aux légumes épicés, avant que ne soit servi le traditionnel Christstollen. Il s’agit d’un cake spécial de Noël aussi incontournable que notre bûche.

Village de Noel et image d'Epinal - AnnaliseArt / Pixabay
Village de Noel et image d’Epinal – AnnaliseArt / Pixabay

Traditions de noël autrichiennes

En Autriche, la fête débute le 24 décembre au matin. Pendant que les parents décorent le séjour, les enfants sont persona non grata ! En effet, ces derniers se doivent de rester dans leur chambre. En soirée, la famille partage un repas léger, souvent à base de poisson, avant de déguster une multitude de petits biscuits issus de recettes de famille. Autrement dit, on passe des heures et des heures aux fourneaux la semaine de Noël pour concocter des petits gâteaux. Le repas du 25 est souvent plus riche et fait la part belle à la dinde et au chapon.

Un réveillon de noël belge

Sans surprise, nos amis belges présentent des traditions pas si différentes que celles suivies en France. Elles ressemblent encore d’avantage, et très logiquement, aux traditions de Noël du Nord de la France.

Chez nos voisins belges, les fêtes mettent à l’honneur la dinde et l’oie ainsi que des biscuits traditionnels variant selon les régions. S’invitent ainsi à la table les spéculoos, les cougnous (coquilles) ou les boukètes, crêpes à la farine de sarrasin et aux raisins secs.

Une veillée de Noël en Bulgarie

Allons un peu plus loin au cœur du territoire de l’Union Européenne et rendons-nous en bulgarie. Au cours de la fête bulgare du Budni vetcher, le menu est végétarien. Ce repas ponctué de rituels se décline en de multiples plats maigres présents sur la table au nombre de sept, neuf ou douze. Les plats bulgares de Noël symbolisent les jours de la semaine, les mois de grossesse ou les mois de l’année. Parmi ces plats, nous pouvons compter notamment les feuilles de chou ou les poivrons farcis, toujours accompagnés du bogova pita. Il s’agit d’une sorte de fougasse au sein de laquelle sont dissimulés des petits messages. Une pièce de monnaie s’y cache aussi. Traditionnellement, elle sera signe de bonheur pour celui qui la trouve.

Cap sur la Croatie pour les fêtes

En Croatie, il est courant de servir au réveillon de Noel un menu végétarien se composant principalement de morue. Le jour de Noël, le bœuf cuit au vin, la dinde aux Mlinci (pâtes cuites au four et passées à la graisse) ou les choux farcis s’invitent à table. Au dessert, les croates dégustent des gâteaux aux figues, au miel, aux graines de caroube et des beignets. Sans oublier le traditionnel Kuglof (gâteau aux noix et aux graines de pavot).

La fête de Jul au Danemark

Au Danemark, Noël se nomme le Jul. À l’époque Viking, Jul était la célébration du retour de la lumière. Cette tradition a été mélangée avec la tradition chrétienne de Noël lorsque le Danemark a été évangélisé au Moyen Age.

Lors de la période du Jul, il est coutume au Danemark de partager avec ses proches le vin chaud épicé (GlØgg scandinave). Le 24, parmi les plats traditionnels, nous pouvons notamment compter le rôti de porc, d’oie, de dinde ou de canard. Le tout servi avec du chou rouge, des pommes de terre et de la sauce brune. Au dessert de Noël, les danois raffolent du « riz à l’amande» ou risalamande, dessert nordique que l’on retrouve également en Suède et en Norvège. La soirée se termine avec un dernier service précédant le café, composé de fruits, de friandises et de biscuits. Le lendemain, trônera sur la table des fêtes de Noël au Danemark les fruits de mer et le poisson ainsi que du chou braisé accompagnant une viande.

Fêter Noël en Espagne

En Espagne, la nochebuena (bonne nuit) du 24 décembre est un dîner où l’on déguste généralement de la viande. Nous retrouvons sur la table des fêtes de l’agneau rôti, de la dinde ou un ragoût de chevreau. Parfois, les fruits de mer s’invitent également au menu. Bien sûr, n’oublions pas le traditionnel nougat de Noël espagnol appelé Turron (en français Touron) pour le dessert.

Pour ce qui est des cadeaux, ils sont apportés par les rois mages le 6 janvier! Dans l’attente, les enfants de certaines régions d’Espagne se contentent de friandises obtenues à l’issu d’un singulier rituel. Ce dernier consiste à frapper le « Tió de Nadal », petit tronc creux empli de bonbons.

Autre tradition : autrefois, on apportait aux voisins des paniers remplis de produits du terroir. Aujourd’hui, les boutique vendent des paniers de Noël tout faits composés de produits régionaux. On les appelle les Cestas de Navidad.

Le menu traditionnel du réveillon de Noël en Estonie

Partons plus au Nord, en Estonie. Tout débute avec la période de l’Avent, mais les festivités battent rèellement leur plein le 24 décembre. A cette date, comme chaque année et comme veut la tradition, le président estonien proclame la trêve de Noël. A l’instar des pays du Nord et notamment de la Finlande, le sauna avant le réveillon figure parmi les traditions phares.

Au réveillon de Noël, nous retrouvons sur la table des fêtes quelques incontournables estoniens. Seront plébiscités le porc avec de la choucroute et des pommes de terre, le boudin noir ou blanc… A la fin du service est servi le dessert estonien par excellence : le pipparkogid (biscuit aux épices).

Père Noel chocolat
Traditions de Noel et friandises: tout le monde aime ça en Europe et dans le monde!- AmrThele / Pixabay

Réveillon en Finlande et sauna de Noel

Le 24 décembre, la journée des finlandais est rythmée par de nombreuses coutumes, dont le fameux sauna de Noel ! Rite purificateur avant les fêtes ou moyen de se détendre ? Toujours est-il que cette tradition insolite précédant le réveillon de Noël donne sacrément envie ! Le diner traditionnel du Noël finlandais se compose bien souvent de porridge de riz, de poissons crus ou marinés, de jambon rôti et de tartelettes. Si la fête bat son plein le soir du réveillon, le jour de Noel est synonyme de repos en famille. Une journée au calme au cours de laquelle les enfants jouent avec leurs cadeaux pendant que les parents s’adonnent à la lecture au coin du feu.

Réveillon de Noël à la grecque

En Grèce, le réveillon clôt traditionnellement une période de jeûne de 40 jours. La soirée est frugale : on mange peu et le repas se termine tôt afin de pouvoir se rendre à l’église à quatre heures du matin! Au retour, la famille partage du miel, des fruits secs et la brioche de Noel (Christopsomo). Un repas réunit ensuite les convives autour de spécialités telles que la dinde farcie accompagnée de pommes de terre au four et le porcelet rôti. Les grecs font aussi honneur aux gâteaux de Noel comme le melomacarona ou les kourabiedes.

Le réveillon de Noël en Hongrie

Pour les hongrois, Noël est une période de prophétie pleine de superstitions. Le plat principal du réveillon, le poisson (soupe de poisson et des carpes pannées avec une salade de pomme de terre), constitue un bon exemple. S’il est pris vivant, celui-ci est choisi pour sa vivacité, signe de bonne progression de la famille pour l’année à venir. Dans le cas contraire, les écailles symbolisent la prospérité et il est courant d’en conserver une dans son portefeuille. On prend également grand soin à la nappe. L’héritage d’une tradition ancienne qui voulait que la nappe de Noël possédait des pouvoirs magiques. Autre fait à relever, en Hongrie, ce n’est pas le père Noël qui amène les cadeaux, mais l’enfant Jésus accompagné des anges.

Au dessert, les hongrois ne manquent pas de servir le Beigli au pavot et aux noix.

La fête de Noël en Irlande

Le soir du réveillon irlandais, le bœuf épicé constitue un classique, tout comme le punch au whiskey chaud agrémenté de citron, de clous de girofle et de sucre brun. Un remontant hivernal à siroter (avec modération !) devant la cheminée.

L’Irlande est également bien connue pour ses traditions de Noël complètement folles, comme les baignades de Noël. Autre tradition bien sympa, le Noël des femmes le 6 janvier. Pour la clôture des festivités, les femmes se reposent tandis que les hommes doivent tout faire à la maison… Y compris retirer toutes les décos de Noël.

Image de père Noel dans la neige
On retrouve souvent le père Noel un peu partout en UE, sauf certaines exceptions – kirillslov / Pixabay

Un Noël en Italie

Durant la période des fêtes en Italie, on régale ses proches et voisins de gâteaux à l’effigie du Père Noël (Babbo Natale) ou du « Gésu Bambino ». Le réveillon, bien souvent végétarien n’a rien de commun avec une quelconque forme de carême ! Il se compose en effet de nombreux plats de poissons, de fruits de mer et de légumes et se conclut par le Panettone de Milan, le Pandoro de Vérone ou le Panforte de Sienne…

Notons que certains enfants italiens attendent le 6 janvier pour recevoir leurs cadeaux. C’est la sorcière Befana qui leur apporte en passant par la cheminée.

Noël en Lettonie

Parmi les plats traditionnels lettons, nous retrouvons généralement sur la table du réveillon des pois gris au lard, la tête de porc, le boudin noir accompagné d’une bouillie d’orge perlé… Autre tradition, la carpe pêchée le jour même et dont les écailles constituent un porte bonheur. Nous retrouvons notamment cette tradition en Hongrie. Ces plats sont souvent accompagnés d’un verre de … Lait caillé ou fermenté! Notons que certaines familles s’attachent encore aux traditions anciennes pour un noel 100% traditionnel. Il s’agit de diverses coutumes, comme les poemes que l’on récite pour obtenir des cadeaux ou la tradition des neufs plats.

Le Kucios chez les lituaniens

En Lituanie, la soirée du « Kucios », animée par de multiples jeux de bonne aventure, débute lorsque la première étoile apparaît dans le ciel. Sur la table sont disposés des hosties et du pain ainsi que douze plats végétariens (pour les douze mois de l’année). Il s’agit traditionnellement de poissons, de purée, de choux, de potage de betterave… En dessert, les Lituaniens dégustent généralement la Kissel (soupe de fruits) et des biscuits. A savoir que le père Noël (Kalėdų senelis) distribue en principe ses cadeaux avant la traditionnelle messe de minuit.

Fêtes de fin d’année au Luxembourg

Sur la table des fêtes luxembourgeoises, il est fréquent de retrouver du civet de lièvre, de la dinde, du boudin noir avec de la compote de pommes…Avant que ne vienne le moment du dessert où sont appréciés les stollen (biscuits aux fruits secs) et la bûche traditionnelle. Tout au long du mois de décembre, vin chaud, lait de poule (Egg Nogg), et Gromperekichelcher (galette de pomme de terre), sont des spécialités très prisées. Au réveillon ou le lendemain, on offre les cadeau apportés non pas par le père Noël, mais Chrëschtkëndchen (petit enfant Jésus).

Retrouvez ici notre recette d’Egg nogg (Lait de poule).

Prendre le large pour Maltes

Pendant toute la période de l’Avent, les Maltais se régalent de gâteaux spéciaux divers, telles que les gimblettes au miel ou au sésame ou les biscuits au citron et aux épices. La cuisine maltaise étant le fruit d’influences méditerranéennes mais également anglaises, le réveillon se célèbre ainsi avec la dinde rôtie et le Christmas cake.

Petite tradition sympa signant l’ouverture de la période de l’Avent à Malte : 4 semaines avant Noël, les familles plantent des graines de millet qu’elles laissent ensuite pousser dans l’obscurité afin qu’elles ne produisent pas de chlorophylle et restent blanches. La plante, ressemblant à la barbe du père Noël, est ensuite placé sur le rebord de la fenêtre.

Xmas Cake  - Kathysg / Pixabay
Xmas Cake et Pavlova, gâteau de Noel de saison dans l’Hémisphère sud – Kathysg / Pixabay

Pays Bas : priorité à Saint-Nicolas

La magie des fêtes s’installe aux Pays-Bas dès la mi-novembre, avec l’arrivée de Saint-Nicolas en bateau sur les côtes hollandaises. Partout ailleurs dans les villes hollandaises, Saint-Nicolas défile dans les rues pour distribuer des friandises aux enfants. Noel est également une fête incontournable, synonyme de cadeaux et de repas familiaux, où l’on se retrouve devant une dinde, une oie ou un lièvre.

Fêter Noël en Pologne

En Pologne, lors du réveillon (Wieczerza Wigilijna), la famille et les amis débutent les festivités avec l’oplatec en partageant le pain azyme et en échangeant les vœux pendant la période de l’Avent. Autre version laique adoptée durant l’ère communiste : le Sledzik, où le pain azyme est remplacé par des harengs accompagnés d’un verre de vodka. On renouvelle également cette opération avant le repas du réveillon.Pour la version traditionnelle catholique, il s’agit d’un repas végétarien et sans alcool, mais toutefois copieux. Il se compose en effet de 12 plats associant produits des champs, des vergers, des forêts et des eaux, le tout arrosé de kompot, jus de douze fruits en l’honneur des Apôtres.

Sous la nappe est glissée un peu de paille pour symboliser l’étable de l’enfant Jésus.A table, on ajoute toujours une place en plus. Une tradition rappelant que durant les insurrections de Pologne, chaque famille attendait le retour d’un proche envoyé en Sibérie.

Traditions de Noël au Portugal

La Consoada s’apparente au Portugal à un repas composé de plats savoureux empreints de traditions, mais néanmoins simples comme la morue aux légumes. Les desserts, occupant une table entière, sont souvent au nombre de 13 en hommage à la cène. Le lendemain, on opte généralement pour la dinde ou le chevreau rôti servi avec des pousses de navets.

Au réveillon, l’on assiste à la messe de minuit appelée la Missa do Galo, littéralement « la messe du coq ». Selon les croyances, un coq aurait chanté le matin du 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus Christ.

Traditions de la République Tchèque (Tchèquie)

Le 24 décembre en République Tchèque, on se prête volontiers à quelques jeux divinatoires à l’occasion d’une soirée où l’on mange maigre pour préparer l’estomac à affronter le copieux repas du 25. Le dîner se compose souvent de soupe de poisson, de salade de pommes de terre et de la carpe spécialement pêchée pour Noel par les enfants. Autre plat fameux du réveillon en Tchèquie : le Svickova. Il s’agit de morceaux de viande de bœuf cuite dans un bouillon de légumes et servi avec de la confiture d’airelle et des tranche de pâte à pain cuite à la vapeur.

Tradition de Noël en Roumanie

En Roumanie, le réveillon est pour le moins gourmand ! L’apéritif est composé de fromage, de charcuteries, de salade d’aubergine, de poulet … La soupe de Noël peut également précéder le plat principal, faisant la part belle au porc, au poulet et au sarmale (feuilles de chou farcies). Pour le dessert, tout le monde se régale avec le Cozonac, brioche de Noel.

A noter que les processions costumées et les chants de Noël sont des traditions très répandues. En Roumanie, on attend enfin les cadeaux apportés par Mos Craciun.

Royaume Uni : un Noël britannique

Contrairement à bien des pays européens, le réveillon de Noël n’est pas forcément un jour de fête au Royaume Uni, mais plutôt une journée où l’on peaufine le grand repas du lendemain midi. A cette occasion, on se régale des plats traditionnels (de la dinde, de l’oie, ou du bœuf rôti) avant d’attaquer les desserts traditionnels anglais comme le Christmas pudding. A 17h, personne ne manque le discours de la reine retransmis à la télévision.

Bread Pudding Food Dessert Bread  - genniebee512 / Pixabay
Pudding pour les fêtes – genniebee512 / Pixabay

Traditions slovaques

En Slovaquie, le réveillon débute avec les oplatky, sortes de gaufres sur lesquelles sont représentées des scènes saintes. Le repas se poursuit avec une soupe aux choux et aux champignons, puis un poisson. Les desserts sont constitués de petits gâteaux ou de biscuits aux graines de pavot.

A noter que Noël joue les prolongation en Slovénie. En effet, on réveillonne le 24, on fête Noël le 25, on célèbre la nouvel année et la naissance du pays le 1er janvier… Avant de fêter l’Epiphanie le 6 janvier, date du Noël Orthodoxe.

Des fêtes traditionnelles en Slovénie

La coutume slovène veut que l’on prépare pour les fêtes des pains et des pâtisseries avec trois farines (blé, seigle et sarrasin) pour les « trois Noëls » : le 25 décembre, le Nouvel An et les Rois. Le festin se compose également de saucisses et de boudins accompagnés de pommes de terre (pražen krompir). Les repas sont ponctués généralement de chants de Noël. Les chorales sont également très appréciées.

Traditions de Noël en Suède

A Noel est organisé chez les suédois un buffet scandinave prénommé le Julbord. Sont disposés sur la table en libre-service un cortège de mets, tels que du bouillon, des harengs marinés, du pâté, des saucisses, du gratin d’anchois (Janssons frestelse) et le Lutefisk, plat de poisson découlant d’une tradition viking. Du pain, du beurre et du fromage sont toujours présents sur la table. En dessert, on sert de la « bouillie de riz » au lait et à la cannelle. Durant la période de l’Avent, on fête également avec ferveur la Sainte Lucie en Suède.

 

Pour en savoir plus sur les traditions de Noel en Europe:

 

Site Touteleurope.eu

Bloghoptoys.fr

 

Europe Eu Flag Europe Flag Eu Flag  - alexanderjungmann / Pixabay
L’UE – Union Européenne, composée de 27 pays, rassemble de nombreuses traditions de Noel –
alexanderjungmann / Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.