Tipi Wigwam Native American

Le goût de l’aventure avec les romans pour enfants de Fenimore Cooper

Nombre d’enfants présentent un certain intérêt pour les Westerns. C’était notamment le cas dans les années 60 et 70, époque phare de ce style cinématographique.

Les mêmes enfants prédisposés à la lecture ne manquaient pas également de dévorer les livres de Jack London, James Oliver Curwood et de Fenimore Cooper. C’est de ce dernier qu’il est question ici.

Est-il utile de présenter l’auteur du célébrissime « Dernier des Mohicans » ?

Les livres de Fenimore Cooper sont assurément, toujours aujourd’hui à mettre entre les mains des jeunes lecteurs et lectrices. Ce sont autant d’ouvrages développant l’esprit d’aventure et d’amour pour la nature !

La vie de James Fenimore Cooper

Né le 15 septembre 1789 dans le New Jersey à Burlington, James Fenimore Cooper est l’avant dernier d’une fratrie de 12 enfants. Sa famille, originaire d’immigrés anglais ayant rejoint le sol américain un siècle plus tôt, est assez aisée. Le père, William Cooper, est juge et membre du Congrès pour le comté d’Otsego.

Assez doué, sinon surdoué, Fenimore Cooper sera à son époque et restera le plus jeune étudiant à entrer dans l’Université de Yale (à l’âge de 13 ans !). A l’âge de 17 ans, il s’engage dans la marine marchande en embarquant sur le Sterling. Mais à l’approche de l’Europe, les plans de navigation sont contrecarrés en raison des guerres napoléoniennes sur le vieux continent. Le Sterling est forcé de réaliser une escale dans le port de Cowes sur l’île de Wight. Là, il sera engagé par la presse britannique pour suivre la Royal Navy. De retour en Amérique quelques années plus tard, il s’engagera dans la US Navy et participera notamment à plusieurs missions durant la guerre anglo-américaine de 1812.

Fenimore Cooper cessera ses activités militaires après s’être marié et commencera à écrire et publier des romans. Tout commence par Précaution en 1820 et L’Espion en 1821. Ce dernier roman connut un franc succès !

Afin de donner une bonne éductation à ses enfants, il vivra par la suite en Europe et notamment à Paris. Cette parenthèse européenne dura de 1826 à 1833, avant que Fenimore Cooper ne traverse de nouveau l’Atlantique pour un retour aux États Unis. Les 7 ans passés outre-Atlantique n’empêchèrent pas Fenimore Cooper de publier quelques ouvrages, dont The Red Rover (1827) et L’écumeur des mers (1830).

Les aventures de Bas-de-cuir

Si Fenimore Cooper a pour sujet de prédilection la mer et l’armée américaine (il publiera en 1839 « L’Histoire de la marine des États-Unis »), un autre thème est récurrent chez lui : les amérindiens. C’est au travers de ce thème qu’il se rendra célèbre dans le monde entier, et notamment avec ses aventures de Bas-de-Cuir (Leatherstocking Tales). En tout, 5 romans ayant pour théâtre les territoires que son père, magistrat, avait contribué à annexer au XVIIIème siècle. Nous retrouvons, par ordre de parution : Les pionniers (1823), Le Dernier des Mohicans (1826), La Prairie (1827), Le lac Ontario (1840) et Le Tueur de daims (1841).

Nous retrouvons facilement aujourd’hui des livres de Fenimore Cooper, en neuf (réédités) ou en occasion. Une idée de cadeau pour tous les scouts et aventuriers en herbe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.