Feu

Le poêle à pétrole : solution de chauffage d’appoint ou de secours

Appareil à la fois moderne et rétro selon les modèles, le poêle à pétrole est une excellente solution d’appoint pour le chauffage de la maison. Portatif et donc déplaçable de pièce en pièce, il est notamment adapté au chauffage d’une pièce à vivre au début de l’automne ou du printemps, quand la maison ou l’appartement n’est pas encore pleinement chauffé.

On l’appelle aussi feu à pétrole, chauffage à pétrole ou radiateur à pétrole et il présente, selon les modèles, bien des avantages (mais aussi des inconvénients, avouons-le). Ces appareils portatifs de chauffage à combustion liquide disposent selon les modèles diverses fonctions en termes de sécurité ou de confort : avec ou sans odeur, fonction save ou fuzzy logik, détecteur de monoxyde de carbone, sécurité anti-basculement et écoulement, simple ou double combustion, programmable… Bref, les dernières avancées technologiques en la matière, notamment s’agissant des feux électroniques. Les poêles à mèche, quant à eux, rivalisent de simplicité et n’ont pas besoin de fonctionner sur secteur pour l’allumage, ce qui en fait d’excellentes solutions de secours.

Quoiqu’il en soit, les poêles à pétrole n’ont pas besoin de cheminée ni de tubage d’évacuation, car ils ne rejettent pas de fumée. Ils sont par ailleurs plus économiques que certains radiateurs électriques pour l’appoint.

Alors, comment choisir un poêle à pétrole selon nos besoins ? Pour quel type et modèle opter ? Selon quels critères ? Suivez le guide !

Le poêle à pétrole : de nombreux avantages, quelques inconvénients

Reprenons tout depuis le début. Comme indiqué plus haut, le poêle à pétrole présente de nombreux avantages :

  • Il ne nécessite aucune installation : pas besoin de cheminée ou autre conduit d’évacuation.
  • Les poêles à mèche n’ont pas même besoin de prise électrique pour fonctionner. En effet, l’allumage fonctionne à piles, ce qui fait de ce chauffage une excellente solution de secours. A noter qu’au contraire, le poêle électronique nécessite une alimentation sur secteur.
  • Le pétrole pour lampes ou poêles est stockable. Ils sont vendus par bidon de 1 l, 5 l, 20 litres… Attention, le stockage doit se faire à l’extérieur dans un lieu sécurisé. Il s’agit, ne l’oublions pas, d’un carburant extrêmement inflammable. A noter que les prix varient selon la qualité du pétrole. Plus le prix est élevé, moins il émane généralement d’odeurs. Il existe également des bidons de pétrole portant la mention « sans odeurs ». Avec ce type de combustible liquide, il est vrai que les rejets odorants sont atténués, notamment pour les poêles électroniques. Il subsiste toutefois certaines odeurs au démarrage.
  • Selon les modèles, permettent de chauffer des pièces de 20 à 60 m².
  • Il est plus économique qu’un radiateur électrique standard et chauffe plus vite.
radiateur
Le poêle à pétrole est plus économique que le radiateur électrique mais moins que les radiateurs en chauffage central – Katillustrationlondon / Pixabay

Autre système de chauffage de la maison pour l’appoint ou le quotidien, retrouvez notre article sur les radiateurs électriques.

Poêle à mèche ou poêle électronique ? Les différents types de poêles à pétrole

On distingue les simple poêle à pétrole à mèche et les feux à pétrole électroniques, plus avancés. Ces solutions fonctionnent différemment

Les poêles à mèche : solution de secours par excellence

Très rudimentaire, le fonctionnement du poêle à mèche ne diffère pas trop de la lampe à pétrole. A la différence que l’on ne l’allume pas au briquet, mais avec un démarreur électronique alimenté par des piles R20. Il s’agit donc d’un feu complètement indépendant.

Solution d’appoint pour le chauffage à la maison, le poêle à pétrole à mèche s’avère donc être également un excellent système de secours en cas de problème coupant l’accès à l’énergie. Il n’y a plus d’électricité, de gaz ? On est en hiver et il faut chauffer la maison ? C’est simple, sortez le poêle à pétrole de la cave ou du garage, recentrez votre lieu de vie dans une pièce et allumez-le. Au besoin, créez une cloison avec un rideau pour réduire la surface de chauffe !

Simple ou double combustion

Il existe deux types de combustion pour les feux à mèche : A simple combustion ou à double combustion.

Les poêles à simple combustion sont les moins chers. Il en existe à moins de cent euros ! Ces derniers sont très simples d’utilisation : un bouton permet l’allumage, un autre l’extinction et un dernier règle la hauteur de mèche. Plus la mèche imbibée de pétrole est haute, plus elle se consume rapidement, plus le feu chauffe… C’est un peu le même principe que celui de la lampe à pétrole !

Les poêles à pétrole double combustion : le mode de fonctionnement ne diffère pas des feux à mèche à simple combustion. Ils disposent néanmoins d’une seconde chambre de combustion permettant de brûler les gaz résiduels. Les feux à double combustion chauffent donc bien mieux, plus vite, et libèrent bien moins de rejets toxiques ou d’odeurs. En termes de qualité de chauffe, si les feux à simple combustion chauffent davantage en rayonnement qu’en convection. C’est l’inverse pour les feux à double chambres de combustion, ce qui leur accorde de meilleurs rendements.

A noter que pour ces deux types de poêles à pétrole, il est nécessaire de changer la mèche régulièrement.

L’allumeur doit également être changé s’il est trop usé. Il s’agit d’une sorte de filament qui rougit grâce aux deux piles R20 l’alimentant.

Les poêles à pétrole à mèche présentent-ils des inconvénients ?

La réponse est bien sûr oui ! Ils sont simple d’utilisation mais sont non thermostatés. Difficile donc de régler avec précision la température. Il sont bien sûr également impossible à programmer. Leur look rétro est assez sommaire (certains les trouvent même inesthétiques). Notons par ailleurs que leurs parois chauffent généralement, ce qui n’est pas l’idéal quand on a des enfants en termes de sécurité.

Enfin, les feux à pétrole à mèche sont davantage odorants que les feux électroniques, même avec du pétrole « sans odeurs ».

Lampe tempête pétrole
Le fonctionnement d’un poêle à mèche ne diffère pas de celui d’une lampe à pétrole – Momentmal/ Pixabay

Le poêle à pétrole électronique

Le poêle à pétrole électronique est une solution de chauffage nécessitant une alimentation électrique sur secteur. Cette alimentation permet l’allumage, mais également le maintien de la combustion et le fonctionnement des différents capteurs et fonctions électroniques.

Le poêle électronique présente en effet diverses fonctionnalités que nous développerons plus bas. Selon les modèles, nous pouvons citer, entre autres :

  • Régulation intelligente selon la température de la pièce,
  • Ventilation pour chauffer plus rapidement,
  • Timer et programmation…
  • Il s’agit là de fonctions axées confort. Il existe également des fonctions sécuritaires comme la fonction anti-basculement, la détection de monoxyde de carbone…Comme tout type de poêles à pétrole conformes aux nouvelles normes.

Si l’on a des enfants ou des animaux de compagnie, le poêle électronique avec anti basculement est la solution à prioriser en termes de sécurité. De plus, les parois d’un feu électronique restent froides, sauf bien sûr la grille avant.Il en est de même pour un usage quotidien, le feu à pétrole électronique étant plus efficace et économique, mais aussi plus esthétiques tout en dégageant peu d’odeurs.

En matière de fonctionnement, les feux électroniques ne disposent pas de mèche mais d’une chambre de combustion où le pétrole est injecté et d’un brûleur, le tout contrôlé par un ordinateur interne.

En raison de ces fonctionnalités, les feux à pétrole à fonctionnement électronique sont bien entendu plus chers à l’achat que les poêles à mèche.

Feux à pétrole : les critères d’achat

Entre feux à mèche à simple combustion ou double combustion et les feux électroniques, nous commençons à y voir plus clair. Étudions d’un peu plus près les autres critères de choix et les options afin de choisir le feu à pétrole qui corresponde à nos besoins.

Quelle puissance pour mon poêle ?

Pour répondre à cette question, il est d’abord nécessaire de s’interroger sur la superficie moyenne des pièces à chauffer, ou de leur volume. En moyenne, il est estimé que 100 watt de puissance permettent de chauffer 1 m². Une pièce de 50m2 nécessite donc un gros poêle à pétrole de 5000 W ou 5 KW. Si vous résonnez en M3 (c’est nécessaire si votre hauteur sous plafond dépasse le standard de 2,5m), comptez 0.04 kW par m3. Plus la puissance est élevée, plus le poêle est capable de chauffer rapidement les petites pièces. Attention toutefois de ne pas choisir un feu trop puissant, au risque de surchauffer la maison !

L’autonomie du poêle : capacité du réservoir et consommation

Pour maximiser l’autonomie de l’appareil, mieux vaut opter pour un réservoir à haute capacité et de choisir un feu à pétrole consommant moins (la taille du réservoir est proportionnelle à la puissance du poêle à pétrole).Notons en moyenne qu’un feu consomme 0,25l par heure, ce qui donne environ 12heures d’autonomie pour un réservoir de 3 litres. Néanmoins, le type de brûleur et les options peuvent accorder, à consommation égale, de meilleurs rendements. Tout dépend également de la température ambiante. Plus il fait froid, plus il faut chauffer, plus le poêle affiche une consommation élevée.

Les marques de poêles à pétrole

Il n’existe pas pléthore de marques de feu à pétrole. Nous pouvons citer notamment les leaders du marché : Qlimat, Inverter, Zibro, Kerosun et Webber.

Feu
Combustion – PublicDomainPictures / Pixabay

Les options du poêles pour renforcer la sécurité

  • La fonction anti-basculement. Cette fonction est en principe installée d’office sur tous les poêles à pétrole actuels et conformes. Cela signifie que si le feu bascule, et ce même légèrement, une sécurité stoppe le brûleur. Idem en cas de choc, ce qui évite les risques d’incendie.
  • Les détecteurs de gaz de type monoxyde de carbone et de CO2 et arrêt automatique, en principe également installés d’office. A coupler toutefois avec un détecteur de monoxyde de carbone et un détecteur de fumée à la maison.
  • Les parois froides ou tempérées pour éviter tout risque de brûlure. Nous trouvons notamment cette sécurité sur les feux électroniques.

Les options confort

Comme nous avons pu le remarquer plus haut, les options confort sont plutôt l’apanage des poêles électroniques. Les poêles à mèche sont en effet trop sommaires pour accorder ces options ne pouvant être gérées que par des consoles électroniques.

Nous pouvons citer parmi celles-ci :

  • Timer et la programmation : idéal pour allumer automatiquement le feu une demi-heure avant de se lever ! Certains feux permettent des programmations sur plusieurs cycles différents.
  • Détection de mouvements : le poêle s’arrête automatiquement si plus rien ne bouge dans la pièce !
  • Fonction booster pour chauffer plus vite une pièce.
  • La fonction Fuzzy logic : permet de régler le feu pour optimiser son rendement à certaines heures de la journée en prenant en compte la température de la pièce et sa surface.
  • Mode Save (économie d’énergie) : Dès que la température dépasse de quelques degrés la température souhaitée, le feu s’arrête pour économiser du combustible. Dès que la température redescend, le poêle redémarre automatiquement.

 

Alors pour quel feu à pétrole allez-vous opter ? Quoiqu’il en soit, pensez à aérer régulièrement vos pièces et à installer des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone dans les pièces de la maison. Aujourd’hui, les poêles à pétrole sont sécurisés, mais on n’est jamais trop prudent !

En savoir plus à ce sujet sur lepoêleapetrole.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.