Ampoule à filament classique

Vos ampoules grillent régulièrement ? Vous souhaitez augmenter la durée de vie de vos ampoules et de vos lampes ? Voici quelques conseils et astuces.

Lorsque l’on achète une ampoule, plusieurs critères guident notre choix : la forme du culot, l’esthétique de l’ampoule, sa puissance électrique exprimée en Watts, sa puissance lumineuse exprimée en lumen, sa notation énergétique… Il suffit d’observer l’ampoule en question et l’emballage de celle-ci afin d’obtenir ces informations. Nous nous intéressons également avant achat au type d’ampoule (à filament, halogène, LED, fluocompacte…) mais aussi et surtout à sa durée de vie. En effet, en gardant nos ampoules plus longtemps, cela permet de réaliser des économies sur le long terme et d’apprécier un certain retour sur investissement.

Comment maximiser la durée de vie d’une ampoule et ne pas avoir de mauvaises surprises ?
Dressons sans plus attendre un topo sur la durée de vie moyenne selon le type d’ampoule avant de nous intéresser aux conditions d’utilisation pouvant les user trop rapidement. En effet, si vos ampoules ont tendance à griller régulièrement, c’est qu’il existe un problème. Parfois, ce problème peut toucher l’installation électrique… Mais pas de panique ! Parfois, il suffit de rien pour pallier ces soucis et améliorer leur durée de vie !

luminaire
Lampe à ampoule incandescente -Jossiano / Pixabay

La durée de vie moyenne des ampoules

Chaque ampoule que l’on achète dans le commerce mentionne sur son emballage une durée de vie moyenne. Cette dernière est calculée selon une étude menée sur un échantillon d’ampoules de même modèle.

Cette durée de vie peut varier selon la puissance et la qualité de l’ampoule, mais également selon le type d’ampoule et la technologie qu’elle emploie.

Globalement, pour résumer, nous pouvons constater que les ampoules à filament (incandescence) ont une durée de vie de 1000 à 1500 heures. L’ampoule halogène dure le double, soit de 2000 à 5000 heures. Pour ce qui est de la technologie LED, c’est une autre histoire. En moyenne, une lampe LED dispose d’une durée de vie moyenne de 25000 heures !

Pour en savoir plus sur le calcul de la durée de vie des ampoules, ampoules-service.fr

La lampe LED, championne toutes catégories

Avec des dizaines de milliers d’heures de durée de vie, la lampe LED constitue donc un excellent choix économique, mais également écologique et énergétique. En effet, une lampe LED consomme moins d’énergie et déploie bien plus de puissance que les ampoules à incandescence standards. Jugez plutôt : en moyenne, une ampoule 1 watt en Led produit une puissance lumineuse d’une centaine de lumens. Comptez donc 5000 lumens pour 50 w… De quoi éclairer largement un entrepôt professionnel !

Revenons au sujet de la durée de vie. Il est clair que l’ampoule Led est imbattable à ce sujet. Cette durée de vie dépendra toutefois de la qualité de fabrication de la lampe et de sa fréquence d’utilisation. Comment expliquer cette espérance de vie ? Tout simplement car il s’agit d’ampoules à lumière froide ne comportant ni filament incandescent, ni gaz qui chauffe, ni réaction chimique… Juste des composants électroniques traversés par un faible courant électrique. Grâce à ce procédés, l’ampoule LED tient notamment davantage les allumages et les extinctions à répétition. Cette fréquence d’utilisation les use tout de même, certes, mais moins rapidement. De surcroît, la lampe LED présente une solidité à toute épreuve lui permettant de résister aux chocs, contrairement aux ampoules classiques. Elle est en effet généralement construite dans une capsule plastique ou de verre épais.

En savoir plus sur le choix des ampoules LED.

Ampoule à filament classique
Ampoule classique à filament – jplenio / Pixabay

Autre choix : les lampes à ampoule fluocompactes basse consommation (LBC)

Les ampoules fluocompactes présentent quant à elle une durée de vie supérieure à l’halogène, soit en moyenne 8000 heures.

Ces ampoules dites « économiques » ou «  basse consommation » fonctionnent sur le principe des néons ou tubes fluorescents classiques. Un petit tube compact (présentant désormais bien souvent un design particulier, tel qu’une forme torsadée) enferme un gaz qui s’illuminera suite à une réaction chimique déclenchée par un courant électrique. Son culot abrite également des composants électroniques, que l’on appelle le ballast, assurant l’éclairage.

Par définition moins énergivore, l’ampoule économique présente en moyenne un rendement lumineux 4 fois supérieur à l’ampoule classique. Pour résumer, une ampoule 15 w en basse consommation présente la même puissance lumineuse qu’une ampoule 60 w à filament.

Petit inconvénient des lampes à basses consommation (LBC) : il est nécessaire d’attendre un peu à l’allumage. En effet, lorsque l’on allume une lampe économique, elle ne brille que très peu au départ et nécessite d’attendre plusieurs minutes avant d’obtenir la puissance lumineuse maximum. Quand on sait que ce type de lampe se fragilise également avec les extinctions et les allumages à répétition, mieux vaut donc les placer dans des pièces à vivre où elles brilleront quasi en continu, et non dans des pièces de passage comme les toilettes par exemple.

LBC
Ampoule économique à basse consommation -mrclerisaxel / Pixabay

Comment améliorer la durée de vie des ampoules ?

Si vos ampoules grillent régulièrement, c’est qu’il y a un problème. Celui-ci peut provenir de l’utilisation que vous faites de l’ampoule, de son emplacement, du luminaire ou de l’installation électrique.

Allumages et extinctions à répétition : à éviter

Certes, il ne s’agit pas ici de laisser sans cesse les lumières allumées, car bonjour la consommation électrique ! Il est même recommandé de toujours éteindre derrière soi la lumière pour faire des économies d’énergie.

Toutefois, essayez d’éviter ce type d’utilisation avec les ampoules basses consommation. Ces dernières ont besoin de plusieurs minutes pour chauffer avant d’atteindre leur « rythme de croisière ». Placez les dans des pièces qui nécessitent le soir d’un éclairage continu. A noter également que les allumages et extinctions répétés à un rythme trop fréquent sont néfastes pour le ballast des lampes à basse consommation (LBC) inadapté aux variations de puissance.

Dans la journée, préférez faire sans lumière dans les pièces disposant de fenêtres. Parfois, nous utilisons en effet nos ampoules uniquement par réflexe !

Un manque d’espace autour de votre ampoule

Incroyable mais vrai : une ampoule a besoin de rayonner et de respirer. Rien n’est pire qu’une ampoule baignant toujours dans sa propre chaleur. Pour augmenter la durée de vie des ampoules à filament, veillez donc à ne pas l’accrocher trop proche du plafond et à utiliser de larges abats-jours

Gare aux choc !

Les ampoules sont quasiment toutes sensibles aux chocs et aux vibrations, exceptées les ampoules LED. Ainsi, évitez de placer une ampoule près d’une porte s’ouvrant et se fermant sans cesse (ou pire, qui claque régulièrement à cause de courants d’air!). Évitez également les ampoules à filament sur les plafonds en plancher, si la pièce au dessus sert de chambre ou de salle de jeux aux enfants.
Enfin, pour vos petits luminaires tels que les lampes de chevet, apprenez à manier les portes de meubles et les tiroirs avec précaution.

Astuces pour allonger la durée de vie des lampes halogéné

Le saviez-vous ? Les lampes halogène équipées d’un variateur de puissance, telles que les liseuses, se détériorent plus facilement lorsqu’elles sont réglées continuellement à basse et mi-puissance. Pourquoi ? Tout simplement car à mi-puissance, le cycle halogène ne se réalise pas correctement, ce qui détériore le filament. Celui-ci a donc besoin pour se refaire une santé d’une utilisation régulière à pleine puissance.

Liseuse
Liseuse halogène – syifasarah/ Pixabay

Des problèmes issus de l’installation électrique

Autres causes amenant à réduire la durée de vie de vos ampoules, cette fois-ci dues à des problèmes d’installation électrique :

  • Installation électrique vétuste. Si l’installation électrique de la maison n’a pas été révisée et refaite à neuf depuis des décennies, pas de chichi. Pour vos lampes, vos appareils électriques et votre sécurité, il faut mettre la main à la poche, appeler un électricien et tout refaire !
  • De trop fortes variations de tensions en voltage. Les lampes détestent, tout comme les autres appareils électriques, les variations de tension. Les petites surtensions quotidiennes ont pour effet de lui faire connaître régulièrement des surcharges ce qui réduit sa durée de vie. En cas de surtension importante, le voltage peut être tel que la lampe grille ou explose instantanément. A noter que les pics d’intensité du courant sont moins graves pour l’ampoule à filament si elle a déjà chauffé depuis un certain. En cas de problème de surtension, il est de nouveau nécessaire de faire appel à un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.