Vélo en réparation

Comme le dit l’adage, qui veut voyager loin ménage sa monture. Cela vaut pour tous les véhicules, y compris le vélo. Que l’on utilise celui-ci quotidiennement ou occasionnellement, mieux vaut en prendre soin. Rien de tel en effet qu’un vélo fiable, sûr, sécurisant et bien sûr opérationnel au moment où on en a besoin. Mais comment entretenir et réparer son vélo quand on n’est pas mécanicien et que l’on n’y connaît rien ?

Afin d’accroître la durée de vie de nos cycles, nous allons, au sein de ce mini-guide, nous attaquer au B-A BA de l’entretien du vélo. Nous partagerons également quelques astuces d’entretien-réparation ainsi qu’un site-ressources pour apprendre à réparer et régler son vélo tout seul… Ce dernier présente plus d’une centaine de fiches thématiques !

A noter que cet article se concentre davantage, notamment en ce qui concerne la réparation et la révision, sur les vélos classiques. La réparation des vélos électriques et les vélos-cargos demandent en effet quelques compétences particulières… Quand il s’agit de toucher au câblage, au moteur ainsi qu’aux batteries, mieux vaut faire appel à un réparateur pro. Ne serait-ce que pour des raisons de garantie (et de sécurité!). Ces derniers nécessitent également des outils spéciaux et des pièces que l’on ne trouve pas au coin de la rue.

Et comme sur la Débrouille on aime ce qui est simple et efficace, on a gardé nos bons vieux cycles (avec les freins patins ! 😉 )

Freins à étrier et patins
Freins de vélo à patins et étriersandersonfrancispb / Pixabay

L’entretien du vélo au quotidien

Sans être un pro de la mécanique, tout le monde peut facilement maintenir son vélo opérationnel en l’entretenant et en le vérifiant régulièrement.

Il existe quelques points de contrôle principaux sur nos vélos :

Les freins

Pour s’arrêter à temps à tout moment, de bons freins sont indispensables, voire obligatoires. Circuler en ville avec des freins défectueux est téméraire. Il en est de même pour les randos VTT ou tous-chemins. Comment tester les freins ? Surtout pas à vide mais en condition ! En effet, une roue tournant à vide stoppe facilement. Il n’en est pas de même quand le vélo est lancé à 30 km/heure avec 70 kg dessus. Bien entendu, le test des freins en situation se réalise dans un environnement dénué de risque… En cas de freins un peu lâche, le problème peut venir du serrage de ceux-ci, de l’état du câble et de l’usure des patins. Des patins de vélos sales ou dégoulinant d’huile peuvent aussi nuire au freinage. En ce qui concerne les freins à disques, le réglage s’avère un peu plus complexe (voir plus bas notre ressource spécial vélo)

Passage de vitesses/les dérailleurs

On s’habitue vite à rester sur une même vitesse, ce qui peut nuire au bon fonctionnement des dérailleurs avant et arrière à terme. Il en est de même quand on n’entretient pas régulièrement son vélo, qu’on ne l’huile pas et qu’on cumule quelques chutes à son actif. Les problèmes proviennent généralement du réglage des butées de dérailleur ou des câbles.

Circuit Rear Derailleur Get In Gear
Dérailleur arrière danielkirsch / Pixabay

Direction du vélo

A force de l’utiliser, les roulements de la direction peuvent s’user. Si la direction oppose quelques résistances ou, au contraire, qu’elle semble lâche, il faut réparer sans plus tarder au risque de provoquer un accident !

L’état des roues

Les jantes du vélo peuvent s’abîmer avec le temps et s’user. Elles peuvent également être voilées, c’est à dire présenter des rayons un peu tordus. Il suffit parfois d’une bonne bordure de trottoir pour provoquer un choc nuisant à la jante ! Pour repérer les roues voilées, il suffit de retourner le vélo, de faire tourner les roues une par une et d’observer. Si la rotation présente un mouvement plus ou moins prononcé de gauche-droite, il convient de dévoiler la roue ou de changer carrément la jante. Le risque encouru en ne faisant rien ? Dans un premier temps, le vélo ne sera pas au top de sa vitesse, le voilage nuisant à celle-ci. A terme, un rayon peut céder. Le risque d’accident est alors élevé : à l’arrière, le rayon peut passer au travers de la roue et arrêter le vélo d’un coup sec, tandis qu’à l’avant, c’est le « soleil » presque à tous les coups !

État du pédalier

Le pédalier tourne-t-il bien, les pièces ne présentent-elles pas de jeu ?

Pression et usure des pneus

Pour être en sécurité sur les routes, les pneus lisses sont à proscrire. Un peu de pluie et un freinage d’urgence et c’est le dérapage incontrôlé en raison du manque d’adhérence. Rappelons également qu’un pneu lisse est propice aux crevaisons. Quant à la pression des pneus, celle-ci doit être aussi vérifiée régulièrement. Un pneu sous-gonflé entraîne des risques de crevaison et fait perdre de la vitesse. Littéralement, on pédale dans la semoule ! Ils faut donc qu’ils soient bien gonflés, mais pas trop quand même. L’idéal est de vérifier sur le flanc du pneu le nombre de bar souhaité.

Pneu Wheel Bike Rubberize Mature
Pneus de VTT RoyBuri / Pixabay

État de la chaîne 

Si la chaîne du vélo saute régulièrement, il se peut qu’elle soit usée (à moins que le problème vienne des cassettes de pignons). En moyenne, une chaîne se change tous les 1500 km. A défaut, une chaîne usée altère aussi les pignons (les cassettes) et peut lâcher à tout moment. Et sans chaîne, difficile de continuer… La chaîne se doit également d’être graissée et huilée régulièrement pour la préserver et faciliter son mouvement. Pensez donc à la graisser légèrement une fois tous les quinze jours si vous rouler régulièrement, mais aussi à chaque retour de rando après lavage. Si votre rando vous entraîne sur le littoral, n’attendez même pas le retour pour nettoyer succinctement et graisser. Le sable et l’eau salée peuvent entièrement gripper une chaîne et les pignons en quelques heures !

État des pignons

Les pignons s’usent au bout d’un moment. Si votre chaîne saute régulièrement et si vous déraillez souvent, le problème peut venir soit de la chaîne qui est usée, soit des pignons, dont les dents s’arrondissent et perdent de leur mordant à force d’utilisation. Si tel est le cas, il faut les changer. Pour augmenter leur durée de vie, deux conseils : changer la chaîne tous les 1500 kms et surtout, utiliser au maximum les différents plateaux. Rester continuellement sur un même plateau entraîne inexorablement en effet son usure prématuré.

Serrage des visseries

Veiller au serrage de l’ensemble des visseries du vélo est primordial et notamment celui de la potence. Une potence mal serrée peut provoquer de lourdes chutes. Ce conseil est valable aussi pour les cornes de guidons, si votre vélo en est équipé. Il est également important de vérifier le serrage de la selle et des roues.

Propreté générale du vélo

Régulièrement, un petit coup de propre s’impose. Pour garder votre vélo au top et ne pas abîmer la peinture du cadre, le jet type Karscher est à proscrire, même si votre vélo est complètement crotté. Rien de tel que de l’eau et du savon ! Après avoir lavé votre destrier, n’oubliez pas le petit coup de graisse et d’huile sur les parties mécaniques (chaîne et pignons). Un petit coup d’huile 3 en un sur les visseries ne fait pas de mal non plus et les protégera de la rouille.

Entretien du vélo électrique et batterie

Pour les vélos électriques, prenez soin de votre batterie. Ne la laissez pas toujours en charge pour éviter les risques de surchauffe. A contrario, ne la laissez pas déchargée plusieurs mois durant afin de préserver sa longévité. Il est préférable de la recharger tous les un ou deux mois même si on ne s’en sert pas et de la stocker à l’abri de la lumière dans un endroit tempéré.

Quels outils pour le vélo ?

Pour réparer et entretenir son vélo, une panoplie d’outils est nécessaire. Certains devront être continuellement sur vous à l’occasion des randos et des trajets quotidiens. D’autres pourront rester à l’atelier. Rien ne sert en effet de se trimbaler avec une caisse à outils, sauf peut être dans le cadre de longues randos de plusieurs jours en autonomie.

Les outils à avoir sur soi pour une randonnée vélo

Pour les trajets quotidiens ou pour la rando, il faut avoir dans sa trousse à outils :

  • Un jeu de clefs Allen pour serrer la visserie
  • Clefs plates mixtes (œil d’un côté et plate de l’autre) – Les plus utiles selon votre modèle de vélo
  • Tournevis cruciforme/plat
  • Au moins 3 démontes pneus
  • Un kit anti-crevaison : rustines, colle à rustine, voire une petite bombe anti-crevaison
  • Une pompe à vélo
  • Une petite pince

Solution pratique pour allier légèreté et polyvalence : un multitool spécial vélo. Certains regroupent en un seul outil divers tournevis et clefs Allen, des clefs plates, des démonte-pneus, un dérive chaîne…

A avoir dans son atelier, en complément (ou dans une trousse annexe pour les longues randos en autonomie)

Voici, en complément, une petite liste de l’outillage standard à avoir chez soi pour le vélo :

  • Clefs plates mixtes de 7 à 17, clefs à tube, clef à mollette, jeu de clefs Allen
  • Pince universelle, pince multiprise, pince coupante (afin de couper des gaines et des câbles à la dimension souhaitée), pince à sertir pour les embouts de câbles…
  • Jeu de tournevis plats et cruciformes
  • Maillet (permet de dégager des pièces sans les abîmer)
  • Un étau (pour garder une pièce fixe pendant une « opération »)
  • Démontes-pneus acier et/ou en synthétique pour les jantes en alu.
  • Dérive-chaîne : indispensable pour démonter et remonter une chaîne, remplacer un maillon usé…

Autres outils spécifique pour les connaisseurs en cycles

  • Extracteur de manivelles ou arrache-manivelles pour retirer les manivelles du boîtier de pédalier.
  • Clef à rayons, clefs à cônes pour les moyeux, clefs à pédales (sorte de clef plate adaptée au montage/démontage des pédales), clefs à ergot, clefs à griffe, clefs pour douilles de direction…
  • Douilles pour pignons de transmission
  • Fouet à chaîne pour dévisser les pignons

L’outillage pour le vélo: le choix de la qualité

Les outils spécifiques à vélo peuvent être vendus dans des mallettes ou kits « tout-fait »… Mais gare à la provenance. Mieux vaut des bons outils achetés à l’unité qu’un kit low-cost qui s’altérera (voire altérera votre vélo) rapidement.

Il en est de même pour les outils classiques. Rien de tel que les bonnes marques qui ont fait leur preuve et qui garantissent leur matériel. C’est certes un peu plus cher, mais on garde l’outillage à vie (ou presque!).

Passage à l’action : comment réparer son vélo ?

Nous voici dans le volet technique, et il faudrait en réalité d’innombrables articles pour traiter les réparations de tels ou tels points sur les vélos.

Nous vous avons toutefois dégotté une ressource précieuse : le site velo-reparation.fr/ intitulé « Depann’Velo, le meilleur outil pour entretenir et réparer soi-même son vélo ». La promesse est aguichante, et elle est tenue ! Ce site, publié sur la toile depuis 1998, rassemble un forum de passionné (Cycleurba) ainsi qu’un espace en ligne gratuit avec 113 fiches et plusieurs centaines d’illustrations pour entretenir, régler et réparer son vélo/VTT tout en apprenant la mécanique des cycles. Une vraie mine d’or créée par un passionné et qui explique la réparation de vélo au plus proche de la réalité. Ici, pas de photos sur lesquelles le mécanicien œuvre en deux temps trois mouvement, les mains propres sur des pièces neuves. On parle ici bel et bien d’usage quotidien, voire de restauration de vélos usagés. En somme, on n’a pas peur d’appeler un chat un chat et de mettre les mains dans le cambouis !

Depann’vélo est un guide abordable pour tous et qui répond à de nombreuses questions en une multitude de fiches. Voici quelques exemples :

  • Les jeux de roulements à bille
  • Comment dévoiler une roue, redresser une jante voilée ou choquée
  • La pose des rayons
  • Remplacer une jante ou un rayon
  • Monter et démonter un pneu, réparer une crevaison
  • Le réglage des moyeux
  • Le démontage du guidon
  • L’installation éclairage à Dynamo
  • Le montage d’un compteur de vitesse.
  • Montage et démontage du cadre, de la fourche et de la direction, réglages
  • Montage, démontage et réglage des dérailleurs
  • Changer un câble de dérailleur
  • Monter / démonter les pédales
  • Montage démontage des cassettes/pignons SRAM et Shimano
  • Démontage de la chaîne
  • L’entretien du vélo
  • Les réparations sur un vélo électrique : connecteurs, moteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.